Santé

(Témoignage) : “La hijamah a été la cause de la guérison totale de ma maladie rare.”

guérison par la hijama

J’ai une maladie rare, un Nævus bleu (…) Je me suis prise, de plein fouet, les insultes racistes, les regards de travers,  les convocations pour savoir si je n’étais pas une enfant battue (…) Je ne voulais qu’une chose ; disparaître tellement ma vie était un enfer au quotidien. (…) Je suis tombée sous le charme, si l’on peut dire, de la hijama. Puis un jour, je me suis décidée à tester (…)

Tels sont les mots forts et touchants employés par notre soeur H, qui a souhaité garder l’anonymat. Un témoignage poignant et émouvant qu’elle a livré pour Muslimette Magazine. Afin de nous faire partager, tout au long de son histoire, des messages d’une grande beauté et de donner l’espoir à toutes nos sœurs malades, qu’un jour la guérison arrivera incha a Allah. La hijama a été pour elle, la cause de son rétablissement et nous louons Allah pour cela.

 Nous laissons donc la parole à notre Muslimette et nous demandons à Allah la guérison de tous nos malades.

 

Peux-tu te présenter ?

Bismillahi-rrahmani-rahim

As salam alaykoum,
Je me présente, je m’appelle H, j’ai à ce jour 30 ans.
Je tenais à faire un petit témoignage sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur la médecine prophétique en particulier la hijama.

 

Raconte-nous ton histoire…

Pour expliquer mon cheminement, je dois faire un petit flash-back dans mon passé.
Je suis d’origine tunisienne et je suis née en France en 1986 (des détails qui auront de l’importance par la suite) .
A la naissance tout allait bien, ou presque. Ma mère a constaté une petite veine bleue assez apparente du côté de l’œil droit. Les médecins l’ont rassuré lui disant que ce n’était rien.
Sauf que voilà ! Trois mois plus tard, je me retrouvais avec une tâche bleue voire noire tout autour de l’œil droit.
Ma mère a fait le tour des hôpitaux en France,  et ils ne savaient pas ce que c’était.
En Tunisie, pire on lui proposa des pommades qui finirent par me brûler la peau, ou des opérations destinées à inciser et gratter sous la peau.
Ma mère refusa.
Après plusieurs allers-retours entre la Tunisie et la France, nous avons fini par nous installer en Tunisie.
Les années ont passé et en 1996 j’avais une dizaine d’années,  nous sommes retournés en France .
Mon cauchemar débute ici.

 

Qu’entends-tu par “cauchemar” ?

Je me suis prise, de plein fouet, les insultes racistes, les regards de travers,  les convocations pour savoir si je n’étais pas une enfant battue.
J’étais une enfant,  je n’y comprenais rien.
Ma mère ; qu’Allah me la garde à continuer à faire le tour des hôpitaux.
C’était de pire en pire !
Je me retrouvais tel un phénomène de foire, un professeur et ses élèves autour de moi.
J’étais un cas d’école ! Un cas à part ! Je ne voulais qu’une chose ; disparaître tellement ma vie était un enfer au quotidien.
Sortir était devenu pour moi un supplice.
Jusqu’au jour où un médecin réussit à mettre un nom sur la cause de mes souffrances.

 

De quoi souffrais-tu ?

guérison par la hijama

J’ai une maladie rare, un Nævus bleu ou nævus d’Ota.
Une tumeur pigmentaire qui touche 0,1 % de la population mondiale.
De là, j’ai entamé un traitement assez contraignant ; des séances de laser.
Sous anesthésie générale, le laser vous donne des sortes de coup de jus littéralement.
S’en suivit plusieurs jours de cicatrisation ; un contour de l’œil aussi ensanglanté et enflé comme après un combat de boxe. Des douleurs, la tête qui tourne. Je ratais également l’école.
J’ai subi cela plusieurs années.
Jusqu’au jour où le médecin m’annonce qu’il ne pourrait plus pratiquer sous anesthésiste générale.
J’étais trop jeune et j’avais déjà testé en anesthésie locale. La douleur était insupportable.

 

Comment t’es-tu dirigée vers la médecine prophétique ?

Les années passèrent et je m’étais plus ou moins accommodée de ma tâche, je ne la cachais pas.
J’en souffrais moins mais un peu tout de même !
Je m’étais, alors, accrochée à la religion.
J’ai découvert au fil des lectures les traitements prophétiques.
Je suis tombée sous le charme, si l’on peut dire, de la hijama.
Puis un jour, je me suis décidée à tester.
Après avoir cherché et trouvé une sœur diplômée, je me suis lancée.
Au départ, je soignais des soucis d’estomac mais une voix intérieure me disait : “Demande à la sœur de pratiquer la hijama sur ta tâche.”
Au départ la praticienne n’osât pas, il fallait qu’elle se renseigne, ma maladie étant méconnue.

Et que vous dire sinon qu’Allah est Grand et Généreux.
Après la première séance et avec quasiment aucun désagrément, ma tâche a commencé à se réduire.

guérison par la hijama

 

Tes conseils aux Muslimette

Le texte est long et j’en aurais beaucoup à dire !
Mais je me contenterai de ceci.
Ma maladie est rare mais beaucoup sont touchés.
Cette maladie peut apparaître à tout âge et je fais partie des rares chez qui elle est apparue après la naissance. J’ai donc, al hamdoulilah ! Une petite expérience. Elle touche la population asiatique, noire et maghrébine.
Alors, si la description vous évoque quelque chose ; suivez ces quelques conseils :

Protégez vous du soleil (la tâche fonce au soleil,  risque de cancer de la peau)

Interdiction d’aller aux UV

Consulter un dermatologue.

– Et pour finir, faîtes des hijamas avec une personne diplômée et si possible qu’elle soit du corps médical.

Mon dernier conseil : si vous avez eu le courage de lire ce long texte. Que vous vous sentez concernées.
Vous n’êtes pas seules, vous n’êtes pas moins bien qu’une autre personne. Mais Allah par sa grâce vous a favorisé.
En vous enseignant la patience dans l’épreuve, en vous effaçant vos péchés et en vous élevant.
Ne désespérerez jamais de la miséricorde d’Allah.

H. votre sœur qui vous aime fillah.

Fin.

Abou Houraira rapporte que le prophète ﷺ a dit :

« Allah n’a pas fait descendre une maladie, sans avoir descendu en même temps son remède » (hadith authentique-as-Silsila as-Sahîha – n°451)
C’est à Allah que nous demandons la guérison de tous nos malades et c’est Lui Le Seul et Unique Guérisseur.
 
N’hésitez pas à faire partager à la Rédac de Muslimette vos histoires extraordinaires, à envoyer vos témoignages à l’adresse contact@muslimette-magazine.com et à poster vos commentaires. Nous vous publierons à notre tour incha a Allah.
 
 
 
 

A propos de l'auteur

Oum Neyla Muslimette

31 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

  • A salam alaykom les akhawettes
    je suis la sœur du témoignage , merci des commentaires de soutien de certaines qui me vont droit au cœur.
    Si vous avez des questions hésitez pas in cha Allah j’essayerai de vous répondre au mieux in cha Allah

    • Salam ma soeur hamdoulah que tu sois guéri merci pour ton témoignages qui ma beaucoup aidé. Moi même je viens de commencer la hijjama pour anxiété. Et fertilité inchallah keir. Bonne continuation à toi.

    • Salam aleykoum ma soeur déjà merci pour ton témoignage dans lequel je me suis retrouvée pour certains passages. Aussi je voudrais en savoir plus sur l’endroit et la personne qui t’a pratiqué la hijama car j’ai cette maladie à l’œil droit et j’ai l’impression que plus les années passent plus la tâche noircit j’ai également fais le tour des spécialistes avec la même réponse à chaque fois.
      J’espère avoir une réponse de toi InchAllah oukhty.

    • Salam Alaykomo okhti un naevus bleu c’est une maladie rare.
      Souvent une tâche de couleur bleu a noir qui apparaît. Souvent sur le visage, autour de l’oeil par exemple et parfois dans l’oeil.
      Tu trouveras des détails sur internet si tu as d’autres questions hésite pas

  • Salam alaikoum mes sœurs svp pouvez vous me donner des contacter de quelqu’un qui le ferai je connais une soeur qui souffre d’un mal que aucun médecin n’arrive à trouver. Baraka allah ou fikoum

  • Salam aleykum, Machallah pour cette belle histoire. El Hamdoulilah. Je souhaite faire la hijama , je me suis renseigné, jai peur mais je me dit bismilah. J’ai un problème de pigmentation de peau , jamais on m’a trouver de remède, et Ç EST en apprenant ma religion el Hamdoulilah QUE j’ai entendu LA hijama . Donc on verra Inchallah. J appréhende mais Inchallah.

  • as salem alaykoum wa rahmatulahi wa barakatuh ma chaa Allah oukhty témoignage vraiment très touchant …soubhanAllah quand on médite rien de mieux que la sunna de notre prophète mohammed sallalaho alayi wa salam . Allah a tous mis en place à travers la sunna de notre bien aimé pour nous faciliter la vie soubhanAllah maintenant je guéris mes enfants qu’avec des remèdes naturelles des plantes ect et doaas biensûr 😊 cette religon est magnifique vraiment hamdoulilah qu’Allah nous es guider mes soeurs c’est une chance inestimable

  • Allahouma berik ! Moi même je l’ai deja testé effectivement sa b’est pas duos ut doulouraux. Malhreusement la soeur qui le pratiquais prêt de chez moi est parti. Ces dommage que ce soit si difficile de trouver des soeur qui le pratique en isère

  • la hijama est une médecine prophétique sahih qui consiste à extraire le mauvais sang à l aide de verres à ventouse.

    -Dalil : Anas Ibn Malek (radiou Allah ‘anou) rapporta qu’Abou Tayba pratiqua une saignee au Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم (hadith Boukhari 1004).

    Le messager d’Allah صلى الله عليه وسلم dit :

    “Les meilleurs traitements de maladies que vous pouvez utiliser sont les verres a ventouses et l encens indien” 
    (hadith Boukhari 1967).

    -Le récit de Jâbir ibn ‘Abd-Allah (qu’Allah soit satisfait des deux) : 

    D’après ‘Asim ibn ‘Umar ibn Qutâda, Jâbir ibn ‘Abd-Allah alla voir Al-Muqanna’ qui était malade et lui dit : 

    “Je ne te quitte pas, avant que tu te fasses appliquer des saignées, car j’ai entendu l’Envoyé d’Allah dire que cela consiste un remède”. 

    Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 4085 

    -‘Anas ibn Mâlik, interrogé au sujet du salaire des ventouses, répondit : 

    “L’Envoyé d’Allah se fit mettre des ventouses par ‘Abû Tayba et lui donna (pour salaire) deux sâ’ de nourriture, ordonna à ses maîtres de diminuer la redevance qu’ils exigeaient de lui et dit : “Le remède le plus approprié, c’est l’application des ventouses, ou c’est votre meilleur remède”. 

    Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 2952 

    -D’après Ibn ‘Abbâs le Prophète  صلى الله عليه وسلم fit une saignée, alors qu’il était en état de sacralisation.
    Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 2087 

  • concernant le salaire du hijam ( celui qui pratique la hijama ) Question :

    Une personne qui pratique la Hijama a-t-elle le droit de demander un (petit) salaire pour le service rendu ou doit-elle la faire gratuitement.

    Barak Allah oufikum? 

    Bismi Allah el Rahman el Rahim
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 
    Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon.

    Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

    Réponse :

    Abou Tayba, qu’Allah l’agrée, a pratiqué la hijama (saignée) sur le prophète, Sallahou Alayhi wa salam, qui lui donna en contre partie deux mesures (sa’) de nourriture comme cela est rapporté par l’imam a-Tirmidhi dans son livre a-chamaaile al-mohammediya et authentifié par al-Albani dans al-moukhtassar (hadith 309) :

     

    عن حميد قال : سئل أنس بن مالك عن كسب الحجام ؟ فقال

    احتجم رسول الله صلى الله عليه وسلم حجمه ( أبو طيبة ) فأمر له بصاعين من الطعام

    D’autre part, ce salaire est considéré comme détestable.

    Ceci est affirmé dans le hadith de Rafi’ Ibn Khadij (rapporté par Mouslim) ou le prophète, Sallahou Alayhi wa salam, dit :

    ” Et le salaire de celui qui pratique la Hijama est mauvais (khabith) ”

    عن رَافِعُ بْنُ خَدِيجٍ

    عَنْ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ

    ثَمَنُ الْكَلْبِ خَبِيثٌ وَمَهْرُ الْبَغِيِّ خَبِيثٌ وَكَسْبُ الْحَجَّامِ خَبِيثٌ

     

    Conclusion, cela est permis mais non appréciable.

  • « Ce hadith montre que le recours à la hijama est légiféré et aussi l’encouragement à se traiter par celle-ci, plus particulièrement, lorsque l’on éprouve un besoin en cela ».

    Voir Al fath (151/10).

     

    Il est aussi rapporté de Ibn Abbas (qu’Allah soit satisfait de lui) que le prophète (prières et salutations d’Allah sur lui) a dit:

     

    « La nuit du voyage nocturne, aucun groupe d’anges ne m’a approché sans qu’ils m’aient tous dit: il t’incombe ô Muhammed de recourir à la hijama »

     

    et dans une version de Anas (qu’Allah soit satisfait de lui):

     

    « Ordonne à ta communauté la pratique de la hijama ».

    Hadith authentique rapporté par Ibn Majah (n°3477-3479), cité dans as-sahiha (n°2263) de cheikh Al Albani.

     

    Cheikh Abou abdulbari abdulhamid al ‘arabi dit:

     

    « Ce hadith est l’une des preuves les plus grandioses sur le fait que la hijama est un remède divin. Elle renferme, à ce jour, des bienfaits qui échappent encore aux spécialistes de la médecine ». Voir son ouvrage « Iblagh al fahama bi fawaidil hijama ».

     

    De nos jours, la hijama ou cupping therapy fait l’objet de nombreuses études cliniques internationales visant à objectiver son potentiel thérapeutique.

     

  • La hijama est une technique thérapeutique très ancienne, elle a été décrite sur des papyrus datant de -1500 AC dont le fameux papyrus d’Ebers (Curtis,2005).

    Mais sa particularité est aussi le fait qu’elle fasse partie intégrante de la médecine dite « divine » ou plus communément « prophétique ».

    On peut citer ici la parole de l’imam Ibn Qayim :

    « Sa médecine n’est pas semblable à la médecine pratiquée par les médecins.

    En effet, la médecine du prophète(prières et salutations d’Allah sur lui) est une médecine certaine, divine, issue de la révélation, fruit de la prophétie et d’une raison parfaite.

    Tandis que la médecine des autres(que lui) n’est que présomption, supposition et expérimentation ».

    Zad al ma’ad (36/4).

    Cheikh Ahmed ibn Omar Bazmoul ajoute :

    « Il est obligatoire pour le musulman qu’il ne doute pas au sujet de la parole du prophète(prières et salutations d’Allah sur lui) et il n’a nul besoin de confirmation par des découvertes récentes ».

    Voir « Hujiatul ahadith an-nabawiya al warida fi t-tib wal ‘ilaj ».

    Il existe ensuite de nombreux récits prophétiques traitant de la hijama et qui viennent légitimer et encourager son recours.

    Il est rapporté de Anas (qu’Allah soit satisfait de lui) que le prophète (prières et salutations d’Allah sur lui) a dit:

    « La meilleure des choses par lesquelles vous vous traitez est la hijama et le costus marin ».

    Rapporté par Boukhari (Al fath 150/10) et Muslim (n°1577).

    A ce sujet, l’imam Ibn Hajar dit:

    « Ce hadith montre

  • la hijama c’est impressionnant a voir en video mais vraiment on ne sent RIEN apres je conseil de trouvez des soeurs compétente n’allez pas n’importe ou 😄

  • cela ne m’étonne absolument pas Subhanallah Allahu Akbar !en tout cas mes soeurs faite le cela n’est absolument pas douloureux et c’est une douillette qui vous le dit lol

  • Salem Aleykoum , el hamdoulileh par cette cause Allah là guéri macha’allah.
    Mais par contre y’a pas d’explication sur le hijama, c’est dommage je ne sais pas c’est quoi .
    Pouvez-vous nous en dire plus , barrak’allah houfik , Salem

  • Salam alaykoum. ,

    MachaaLah la sœur quelle patience et ce depuis son plus jeune âge ! Al hamdouliLah tu as guérie
    Qu’ont dit les médecins après cette guérison ? As-tu parlé de la médecine prophétique au corps médical ?
    En combien de séances la tâche à t’elle disparue et à t’elle complètement disparue ? Elle n’est plus revenue ?
    Dommage l’histoire ne va pas jusqu’au bout
    L’essentiel c’est que la sœur va mieux
    Allahy chafi les malades
    Bisous

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

facilisis fringilla vulputate, ipsum Donec at vel, ultricies leo eget elit.

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest