Santé

Baumes à lèvres, attention aux substances nocives

baumes à lèvres

Après les déodorants, un nouveau scandale vient éclabousser un peu plus le monde des produits cosmétiques. Petit stick, facile à glisser dans un sac à main ou une pochette, il peut nous suivre facilement toute la journée, notamment durant la saison hivernale. Le baume à lèvres, un stick beauté et santé, nous aurions pu le croire, oui. Pourtant, il y a quelques jours l’UFC-Que Choisir, association de consommateurs, a révélé un rapport accablant. De nombreux baumes à lèvres conçus par les plus grandes marques contiennent des substances nocives. Avène, Yves Rocher ou encore la célèbre marque Labello sont concernés !

Des baumes à lèvres toxiques

baumes à lèvres

Huiles minérales cancérigènes, perturbateurs endocriniens, l’UFC-Que Choisir met en garde contre l’utilisation d’un produit plébiscité en hiver, le baume à lèvres. Une récente étude menée sur une vingtaine de produits a permis de mettre en évidence la toxicité de la moitié d’entre eux. Focus sur un nouveau scandale qui va changer nos habitudes.

Une étude accablante

La liste n’en finit plus, un peu plus chaque jour nous apprenons la composition douteuse de nombreux produits que nous utilisons au quotidien. Un comparatif de tests réalisés en laboratoire par l’association UFC-Que Choisir nous informe aujourd’hui sur la composition réelle des baumes à lèvres.

Sur 21 produits testés, dix d’entre eux sont conçus à partir d’huiles minérales toxiques en cas d’ingestion. Une constatation sans appel, payer plus cher n’est pas toujours la garantie d’un produit de meilleure qualité.

Des substances cancérigènes détectées

D’après cette étude, certains baumes à lèvres contiennent trois types de composants.

-De la cire qui a pour rôle de structurer les baumes.
-Des émollients, leur fonction permet aux baumes de ne pas se casser.
-Et enfin, des ingrédients à base de vitamines E et A, qui sont apportés à la fabrication des baumes pour leurs vertus protectrices et apaisantes.

Cependant, le processus se corse ici. En effet, certaines cires et émollients contiennent parfois des « hydrocarbures de synthèse » et des « huiles minérales ». Ces dernières nommées « Mosh » peuvent causer des réactions inflammatoires, et atteindre le foie ou les ganglions lymphatiques.

Dans un même temps, elles peuvent également renfermer des hydrocarbures d’huiles minérales aromatiques, appelés « Moah », qui ont été reconnus cancérigènes.

En 2012, l’agence européenne de sécurité alimentaire alertait déjà sur la présence de ces deux substances dans certains produits alimentaires.

Des perturbateurs endocriniens présents

Il y a quelques mois, l’UFC-Que Choisir dénonçait l’existence de perturbateurs endocriniens dans certains baumes à lèvres. Ces perturbateurs endocriniens appelés PE sont des composants chimiques, comme le BHA, les butylparabens et propylparabens.

Nous les retrouvons dans bon nombre de produits que nous utilisons quotidiennement. Il a été prouvé qu’ils perturbent le système hormonal et peuvent engendrer des maladies. Le BHA a été découvert récemment dans des baumes à lèvres.

A lire également: Danger du déodorant: accusé de favoriser le cancer du sein (et alternative)

Quels sont les produits déconseillés ?

L’UFC-Que Choisir a donc testé 21 baumes à lèvres. Résultat alarmant, dix produits de marques renommées ont été déconseillé.

Selon cette même association, les « Mosh » ainsi que les « Moah » mesurés dans ces dix produits sont indésirables dans les baumes à lèvres. Ils peuvent être toxiques après ingestion. Dans la liste des produits déclassés, nous retrouvons par exemple:

-le baume à lèvres au calendula « Homéostick » de Boiron,
-le stick « Original Classiccare » de la célèbre marque Labello,
-le baume à lèvres « Macadamia » de la parfumerie Yves Rocher,
-le stick nourrissant « Cold Cream de la marque Avène,
-le soin lèvres desséchées « Nutrition » de la marque Le Petit Marseillais,
-ainsi que le baume à lèvres nourrissant « Trésors de miel » de Garnier Ultra Doux.

Quel baume à lèvres choisir ?

D’après cette étude, le plus étonnant reste à venir. C’est le baume à lèvre de chez Lidl qui obtient le meilleur score dans ce classement. Avec une composition jugée « satisfaisante », ce stick de la marque Cien, ne coûte que 0,75 euros.

Sur les 21 produits testés, il s’agit du moins cher d’entre eux, son action hydratante a également été jugée correcte. Preuve une fois de plus que le prix n’est pas toujours synonyme de qualité.

Comment pouvons-nous réagir ?

Nous ne comptons plus les différentes études qui ont mis en évidence la présence de substances nocives et toxiques dans des produits de grande consommation. Dans ce présent cas, que faire ? La qualité n’est pas au rendez-vous, le prix ne résume pas forcément l’utilisation de produits sains et appropriés.

Aujourd’hui, le retour aux produits naturels revient en force. Une engouement compréhensible fasse à tous ces nombreux scandales. Après tout, rien ne nous empêche de réaliser notre baume à lèvres à la maison ? Au programme, un peu d’huile de coude, ainsi que des produits sains et de qualité, pour un résultat souvent bluffant. Pour découvrir notre DIY stick à lèvres inspiration chocolat, rendez-vous ici.

Et vous les Muslimette, partagez dès maintenant avec nous vos astuces santé et beauté !

Nous vous recommandons de lire: Elle a failli mourir à cause… d’un tampon hygiénique

A propos de l'auteur

Oum Bilal

3 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

non libero venenatis, dolor. justo ut ut ut

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest