Aux Fourneaux

Bien choisir un melon : toutes nos astuces

L’été approche et avec lui ses fruits et légumes gorgés de soleil ! Fraises, pêches, abricots, pastèques, tous prêts à émoustiller vos papilles. Mais il y en un qui a particulièrement attiré notre attention, de par la diversité de ses saveurs et de ses tailles. Il s’agit du très célèbre melon. Celui-ci en existe de plusieurs tailles, de plusieurs couleurs et de diverses provenances. Alors, comment bien choisir un melon ? Petit zoom sur cette cucurbitacée très rafraîchissante.

L’avantage du melon est qu’il peut être consommé en entrée pour ouvrir l’appétit, en accompagnement du plat principal pour un délicieux mélange sucré/salé, ou en dessert comme un fruit. Bien qu’il soit sucré et acidulé, le melon n’est pas un fruit, mais bien un légume de la famille des cucurbitacées au même titre que la courgette ou le potiron. Sa grande richesse en eau et sa faible teneur en calories en fait le légume de l’été par excellence qu’il ne faut surtout pas hésiter à consommer.

Quelques variétés

→ Celui que l’on rencontre le plus en France, c’est bien sûr le melon charentais caractérisé par sa belle chair orangée et aussi verte parfois. Mais il n’y a pas que le melon charentais, bien au contraire.

→ Vous avez également le “brodé américain”, petit melon tout rond à la chair plutôt orangée.

→ Le “Brodé italien” est aussi assez répandu. Sa peau est très souvent jaune ou verte et sa chair bien orangée.

→ Le “Canari” a quant à lui davantage la forme d’un ballon du rugby. Avec sa jolie robe jaune vif, il nous cache toujours une chair bien blanche et acidulée.

→ Le “Galia” est lui plutôt rond et de couleur jaune.

→ Et enfin le “piel de sapo” qui comme son nom l’indique ressemble à une peau de crapaud de par son vert assez foncé qui cache le plus souvent une chair bien blanche.

Mais comment choisir le melon idéal ?

→ Celui qui sera ni trop mûr ni trop ferme et qui ravira nos papilles par son goût acidulé. Tout d’abord, un bon melon doit être un melon qui a du poids. En le soupesant, vous devez sentir qu’il est bien lourd.

→ Ensuite, lorsque vous tâtez le melon, vous devez sentir sous vos doigts une certaine souplesse et pas une peau dure et infranchissable. En sentant votre melon, vous saurez tout de suite s’il est mûr ou pas. Plus il est odorant, plus il est mûr.

→ La souplesse du pédoncule situé à l’extrémité du melon et son quasi-décollement sont des signes qui montrent que votre melon est arrivé à maturité, profitez-en !

A savoir :

Conservez vos melons dans un endroit frais ou dans le bac à légumes du réfrigérateur, mais attention pas plus de six jours.

Maintenant que vous savez comment bien choisir un melon, plus de raison de s’en priver !

A propos de l'auteur

Oum-Ayyoub

2 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

  • Asalemu ‘alaykunna ça doit être délicieux melon dattes …
    Je me suis toujours demandé comment bien choisir un melon ! J’aimerai bien savoir pr une orange, parfois on tombe sur des sans jus ..

  • Salem aleykum! Et en plus de sa c’est sunna 🙂 il est rapporter par Aisha radi Allahu anha, que Nabi aleyhi salât wa salem mangeait du melon avec des dattes. (Abu Dawud)

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

ultricies venenatis, Sed porta. Lorem risus. Nullam

Pin It on Pinterest