Actualités

Le Big Up Project, pour aider les enfants défavorisés en Afrique

Big Up Project

Manque d’entraide, plainte, égoïsme, les mots ne manquent pour définir le monde actuel dans lequel nous vivons. Le chacun pour soi est monnaie courante, et nous manquons fort de cette unité qui devrait nous lier. Pourtant, le tableau n’est pas aussi morose que nous aurions pu le croire. En regardant autour de nous, nous pouvons facilement trouver des gens qui œuvrent dans l’ombre pour soutenir ceux qui en ont besoin. Pas de gloire, pas de complaisance, seule la réussite compte. Aider et soutenir les démunis à l’autre bout du monde, tout est dit. Aujourd’hui, nous avons décidé de vous parler du Big Up Project, association fondée par notre sœur fillah Mélanie (Diam’s) !

Qu’est-ce que le Big Up Project ?

big up project

Chaque projet est porté par une histoire, une rencontre, une envie. Le Big Up Project fait partie de ces projets qui améliorent et changent la vie de nombreuses populations démunies. Après avoir voyagé plusieurs fois en Afrique, notre sœur fillah Mélanie a choisi d’œuvrer pour les enfants défavorisés sur ce continent. Dès lors, aider et s’investir sur le terrain sont devenus les vocations premières du Big Up Project.

Dans cette quête, notre sœur n’est pas seule, puisque désormais de nombreux bénévoles sont venus agrandir les rangs de cette association. En somme, le Big Up Project est aujourd’hui composé d’hommes et de femmes qui aident dans divers domaines pour faciliter le quotidien des enfants défavorisés d’Afrique.

Une organisation indépendante

Le Big Up Project est une organisation indépendante. Elle ne dépend que de financements et ressources privés. Vos dons sont par conséquent utilisés pour des besoins ciblés par notre sœur Mélanie et son équipe.

Chaque projet est étudié, cela assure un suivi minutieux pour les donateurs. Sur le terrain, les actions sont mises en place avec le soutien de collaborateurs attentifs à chaque aspect des opérations menées.

Soutenons leurs actions

Fondé par notre sœur Mélanie, le Big Up Project se construit avec votre soutien et vos dons. Aujourd’hui, cette association a déjà œuvré au Cameroun, au Mali ainsi qu’au Sénégal. Aider et s’impliquer dans chaque projet centré sur les besoins des enfants défavorisés, voilà la vocation de cette organisation.

Depuis sa fondation, le Big Up Project a contribué à plusieurs collectes de vêtements et aliments de premières nécessités pour les enfants des rues au Mali et au Sénégal.

Mais ce n’est pas tout, puisque l’association a également œuvré pour l’achat de terrains pour la construction d’un orphelinat ou d’une école, ainsi que la construction de puits.

Big Up Project assure notamment un soutien régulier à l’orphelinat Falatow Jigiyaso au Mali, qui compte une quarantaine d’enfants. Vous avez également la possibilité d’être mise en contact directement avec l’orphelinat.

Son livre, son parcours

Notre sœur Mélanie nous livre dans son ouvrage, l’histoire de son voyage, ainsi que la fondation du Big Up Project. Découvrons ensemble un extrait de ce livre.

 

Lors de mon retour à Paris, j’ai fondé le « Big Up Project » : une association qui encourage les structures locales prenant en charge des orphelins et des enfants des rues, essentiellement au Mali.

À Bamako, j’ai rencontré des femmes dévouées et d’une générosité sans pareil. L’une d’entre elles est vite devenue comme une seconde maman, une sœur, une amie. Fatoumata est une femme admirable : si pieuse, si douce et bienveillante, elle a la responsabilité du centre Falatow Jigiyaso, un orphelinat qui héberge trente-huit enfants dans la région de Dialakoraba.

C’est en 1978 que, pour la première fois, elle a recueilli un orphelin dans sa propre maison de Kalaban Coura, à Bamako. À la suite de cela, elle a commencé à trouver des nourrissons devant sa porte et des gens des environs venaient lui déposer des bébés qui avaient été abandonnés dans la rue.

Au fil du temps, Fatoumata n’a cessé d’accueillir des enfants et de s’en occuper comme si elle était leur propre mère. Elle les loge, les habille, les nourrit, veille à leur hygiène, leur santé et leur scolarité.

J’ai connu Fatoumata avec très peu de moyens pour subvenir aux besoins de tous ses enfants. Lors de mon premier voyage au Mali, je lui avais remis une somme d’argent de la part d’un donateur français. Elle l’a utilisée pour acheter un terrain, situé à quarante-cinq minutes de Bamako, afin d’y cultiver des céréales et de pouvoir les revendre.

Puis, une année plus tard, une nouvelle extraordinaire est tombée : dans le cadre d’un projet humanitaire, le maire d’une commune française a décidé de récolter des fonds pour financer la construction d’un orphelinat tout neuf pour les enfants de Fatoumata.

Aujourd’hui, c’est à peine croyable, une grande et magnifique structure a émergé au milieu de ce champ aride. L’établissement comprend des chambres, des salles de classe, des espaces de jeux, etc.J’ai rarement connu de personne plus dévouée que Fatoumata. Même lorsqu’elle n’a que le strict
minimum, jamais je ne l’ai vue désespérer.

Souvent, elle aime à me répéter :
« Mélanie, je sais que tu nous aimes et que tu veux nous aider, mais tu ne feras que ce que Dieu te permettra ! » Sa foi est impressionnante.

Depuis 2011, le Big Up Project contribue, à sa mesure, à la soutenir dans sa mission principale. Fatoumata ne nous parle que des besoins des enfants, c’est tout ce qui lui importe : nourriture, nouveaux habits, chaussures ou autres, ou lorsqu’il faut régler des frais d’hôpitaux, payer l’école pour les plus grands et les factures pour le bon fonctionnement de l’orphelinat. Elle ne compte pas l’énergie qu’elle dépense ni le temps qu’elle passe à choyer ces tout-petits.

Depuis la France, ma mère se charge d’effectuer des virements pour le centre et de recenser ses besoins ; elle est donc en contact régulier avec Fatoumata. Lorsqu’elles se parlent au téléphone, Fatoumata appelle ma mère « maman ». Et cela réjouit mon cœur.

J’espère qu’avec l’aide de Dieu de nombreux et généreux donateurs nous rejoindront afin de pouvoir mettre en place une aide régulière pour tous ces enfants.

Vous pouvez vous procurer dès à présent les ouvrages de notre sœur, Diam’s, autobiographie ainsi que Mélanie, française et musulmane. Ils sont disponibles au format Kindle et broché (en livre).

Comment aider cette association ?

Mélanie et son équipe comptent sur votre générosité pour aider les enfants démunis en Afrique. Pour soutenir le Big Up Project, vous pouvez faire un don, partager leurs publications, leurs récoltes et opérations, parlez-en à votre famille et à vos proches. Aider et soutenir de différentes manières, c’est possible !

Partagez les publications de notre soeur Mélanie via ses pages Facebook et Twitter.

Partagez les publications du Big Up Project via leurs pages Facebook et Twitter.

Pour faire un don et soutenir leurs actions, rendez-vous ici et ici les Muslimette !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

  • Salam aleykoum wa Rahmatulahy,

    Qu’ Allah te récompense pour cet article.
    Et qu’ Allah vienne en aide à tous les démunis dans le monde entier.

  • Assalamu alaykoum,Nous ne pouvons pas faire des dons de vêtements, nourritures car souvent on nous demande de l’argent et tout le monde n’a pas les moyens financier . Alors qu’on pourrais participer aussi de cette manière .

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

Partenaires

Pin It on Pinterest