Rappel

La fête du Mawlid : je fête ou je ne fête pas ?

mawlid

Chères Muslimette, nous savons qu’à ce moment de l’année, beaucoup de musulmans sont tentés de fêter la naissance du Prophète, sallallahu alayhi wa salam, en d’autres termes la fête du Mawlid. A travers le monde entier, cette fête est célébrée à tord puisqu’elle représente une innovation dans notre religion. Découvrons dès à présent le jugement concernant le fait de célébrer cet événement à la lumière de la parole de notre noble Cheikh Salih Al Fawzan, qu’Allah le préserve.

Le jugement de la fête du Mawlid n-nabawi

mawlid

Traduction d’un écrit de Cheikh Salih al Fawzan

La célébration de la naissance du Prophète, sallallahu alayhi wa salam, est un acte invalide et interdit religieusement, cela pour plusieurs aspects :

1. C’est une innovation dans la religion, et toute innovation est égarement. Ceux qui voient la permission de cet acte ne sont pas en mesure de fournir la moindre preuve à son sujet émanant de la législation divine.

2. C’est une ressemblance avec les Chrétiens dans leur célébration de la naissance du Messie – Paix soit sur lui – et nous avons été interdit de leur ressembler.

3. Nombreuses sont les choses réprouvées et interdites se produisant au cours de cette célébration, la plus grande étant le chirk (association) à Allâh en appelant le Prophète, sallallahu alayhi wa salam, au secours ; et en récitant des poèmes empreints de chirk lors des éloges qui lui sont adressées, comme le poème “Al Bourda” et similaires.

4. Il n’y a en Islam que deux fêtes : al Aid al Adha et al Aid al Fitr bénie. Quiconque innove une troisième fête aura innové dans la religion.

Source de la parole en arabe de Cheikh Salih al Fawzan ici

Source de la parole traduite en français Al Bounyane Diffusion. 

Découvrez aussi: La vérité sur l’origine de la fête de Noël

A lire également: Nous, musulmans, peut-on fêter le nouvel an grégorien ?

Partenaires

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

Partenaires

Pin It on Pinterest