Santé

Elle a failli mourir à cause… d’un tampon hygiénique

danger des tampons

Dans la vie intime d’une femme, dès l’adolescence, ou durant les différents épisodes de la vie, les protections intimes sont indispensables. Le saviez-vous les Muslimette ? Une femme utilise durant sa vie plus de 12 000 protège-slips, serviettes hygiéniques ou tampons. Par conséquent, il est plutôt préférable d’utiliser des produits sains, n’est-ce-pas ? Comme nous l’avons déjà vu ensemble, tout n’est pas si simple. Découvrons ensemble le danger des tampons et autres protections intimes jetables.

 

Le danger des tampons

Depuis plusieurs années, le marché des protections intimes jetables est en plein boom, avec des produits toujours plus confortables et performants. Il semblerait cependant que certains soient fabriqués à partir de substances nocives pour la santé.

D’après l’agence des aliments et des médicaments, et l’industrie pour l’hygiène féminine, durant les années 1970-1980, plus de 50 américaines sont décédées à la suite d’infections causées par l’utilisation de tampons. Les produits concernés étaient des tampons « ultra-absorbant » de la marque Procter and Gamble. Ils étaient élaborés avec des fibres synthétiques qui peuvent renfermer des bactéries mortelles, et libérer des substances chimiques potentiellement dangereuses. En 1975, l’entreprise Procter and Gamble informe dans un communiqué que ces tampons contenaient des agents cancérigènes, et que leur utilisation pouvait entraîner une altération des organismes naturels du vagin.

Ce n’est qu’en 1980, suite à de nombreuses plaintes et études, que ces tampons ont été retirés du marché. Notons également, qu’ils causèrent des hystérectomies et des pertes de fertilité chez de nombreuses femmes.

 

Elle a failli mourir à cause d’un tampon hygiénique

En 2013, Cables Peyton, une jeune californienne de 15 ans, contracte une maladie étrange, d’abord diagnostiquée comme un virus. En quelques jours, ces symptômes empirent, elle est transférée à l’hôpital avec une fièvre très élevée, des difficultés pour marcher et une grande faiblesse musculaire. Arrivée à l’hôpital, les vomissements surviennent. Les médecins remarquent que les battements de son cœur s’accélèrent anormalement, et que son corps commence à s’enflammer. Admise aux soins intensifs, les médecins vont découvrir que la jeune femme souffre d’un « choc toxique ». Son sang, ses reins et son foie avaient commencé à ne plus remplir leurs fonctions suite à cet empoissonnement. Cette grave infection a été causé, selon les médecins, par un usage inadapté des tampons. Seulement Cables Peyton l’assure, elle a bien veillé à changer de tampons régulièrement.

Il y a peu, un autre drame est survenu. Une top-model américaine célèbre, Lauren Wasser, a dû subir une intervention chirurgicale qui lui a coûté une jambe. Le 3 octobre 2012, Lauren Wasser commence à se sentir faible. A ce moment là, elle utilise ses tampons habituels. Elle ne va pas à l’hôpital, mais reste chez elle se reposer. Le jour suivant, sa mère inquiète, envoie un policier et un ami dans l’appartement de sa fille. Ils découvrirent dès lors la jeune femme sur le sol de sa chambre. Elle est entrée à l’hôpital avec 42° de fièvre, ses organes étaient défaillants. Le syndrome du choc toxique est diagnostiqué chez Lauren. Mais l’infection a déjà provoqué une gangrène qui lui coûtera sa jambe.

Dans ces deux cas, comme nous pouvons le constater, le syndrome du choc toxique a été mis en cause. L’utilisation de tampons sans précaution est l’un des principaux risques causant cette maladie. Elle est provoquée par la bactérie « Staphylococcus aureus » qui se trouve naturellement dans notre corps. L’usage de tampons absorbants, lorsqu’ils concentrent trop de liquide pendant longtemps, favorise la croissance de cette bactérie. Cela a pour effet de libérer des toxines qui affectent gravement l’organisme. Le danger des tampons est bien réel. 

 

Le danger des serviettes hygiéniques

Ces dernières années, des produits toujours plus sophistiqués sont apparus. Avec des parfums, des systèmes « odor fresh », ou encore des gels qui solidifient les fluides pour éviter les fuites. Seulement toutes ces nouveautés peuvent contenir des produits toxiques. Les serviettes hygiéniques sont fabriquées avec de la cellulose. De par son origine, elle n’est pas blanche. Les fabricants utilisent donc des procédés pour la blanchir avec du chlore. Cela peut provoquer des réactions allergiques et de graves effets nocifs. L’utilisation abusive de pesticides, ainsi que l’utilisation de chlore sont autant de facteurs dangereux pour notre santé.

 

Une étude inquiétante

danger des tampons

Aujourd’hui, suite à de nombreux scandales, le danger des tampons et autres protections intimes jetables suscite une véritable inquiétude.
En 2015, il a été démontré que les produits destinés à l’hygiène féminine représentent toujours de nombreux dangers pour la santé des femmes.

Une équipe de chercheurs de l’Université Nationale de La Plata, a révélé lors d’une étude avoir trouvé des traces de glyphosate dans 85% des produits de soin personnel et d’hygiène féminine qui contiennent du coton. Notamment des coton-tiges, des gazes, ainsi que d’autres articles. Pour la petite histoire, le glyphosate est une substance très connue, puisqu’on la retrouve dans le fameux herbicide « Round up ». Ce même herbicide qui devrait être prochainement interdit à la vente en France, puisque jugé dangereux pour la santé.

 

Quelles solutions?

Pendant que les autorités compétentes prennent des mesures pour lutter contre le danger des tampons et de ces produits nocifs, le mieux est d’opter pour des produits plus sains (naturels) pour notre corps.

Vous voulez en savoir plus sur les alternatives d’hygiène féminine? Lisez : la coupe menstruelle et les serviettes hygiéniques lavables.

A propos de l'auteur

Oum Bilal

4 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

  • Salam alaykum j’ai une question si même les serviettes hygiénique sont dangereuse qu’est ce qu’on doit utiliser alors ?

  • salam alaykounna wa rahmatoullah

    cela va faire 1 an que j’ai opté pour la cup menstruelle, elle a tout à son avantage.
    sans regret !

  • Assalamo3aleykoun, pour info, Procter & gamble n’est pas une marque mais le nom d’un groupe industriel, de nombreuses marques sont sous son nom notamment colgate, gilette,…

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

libero in venenatis Praesent leo. ipsum elit.

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest