Islam

Explication du Hadith « des femmes habillées mais nues »

Beaucoup d’entre nous ont très certainement déjà entendu parler du hadith « Des femmes habillées mais nues ». Un hadith qui fait froid dans le dos lorsque l’on se rend compte à quel point le monde musulman d’aujourd’hui est malheureusement peuplé de femmes ne se vêtissant pas en conformité avec les prescriptions divine.

Afin que ce hadith qui est un avertissement à l’encontre des femmes soit encore plus clair pour nous. Muslimette Magazine vous propose de découvrir son explication.

Qu’Allah nous accorde le Paradis et nous préserve de l’Enfer !

Amin

 

Question :

Quelle est la signification de cette parole du Messager d’Allah citée dans un hadith : « celles qui se penchent et font pencher » ?

Réponse :

C’est un hadith authentique rapporté par Mouslim dans son Sahih. Selon le hadith, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Je n’ai pas encore vu deux catégories des occupants de l’enfer : des hommes munis de cravaches comme la queue de bœuf et avec lesquelles ils frappent les gens, et des femmes habillées mais nues qui se penchent et font pencher en marchant ; leurs têtes ressemblent à une bosse de chameau inclinée. Elles n’entreront pas au paradis et n’en sentiront (même) pas l’odeur ».

Voilà une grave menace dont le contenu doit inspirer la crainte. Les hommes détenteurs de cravaches comme la queue de bœuf et qui frappent les gens injustement comme les policiers, les gendarmes et d’autres ; qu’ils agissent sur l’ordre de l’État ou pas. Car l’État ne doit être obéi que dans les limites du bien. Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « l’obéissance se limite dans le bien ». Il a dit encore : « point d’obéissance à une créature dans la désobéissance au Créateur ».

→ S’agissant des propos du Prophète صلى الله عليه وسلم : « des femmes habillées mais nues qui se penchent et font pencher en marchant » ont été expliqués par les savants comme suit : « habillées » signifie comblées des bienfaits d’Allah. Et « nues » signifie ingrates : elles n’obéissent pas à Allah et n’abandonnent pas les actes de désobéissance et les mauvaises actions en dépit de tout ce dont Allah les a gratifiées en fait de biens et d’autres choses.

Le hadith a encore fait l’objet d’une autre explication selon laquelle les femmes en question portent des vêtements courts ou transparents qui restent de ce fait indécents. C’est pourquoi il a dit : « nues » puisque les vêtements qu’elles portent ne cachent pas leurs parties honteuses. L’expression « qui se penchent » signifie qui s’écartent de la chasteté et de la droiture.

C’est-à-dire qu’elles commettent des actes de désobéissance et des méfaits comparables à ceux des femmes perverses et celles qui négligent les prescriptions religieuses telles que les prières et d’autres. L’expression « qui font pencher » signifie qu’elles entraînent d’autres dans la déviation dans la mesure où elles invitent les autres au mal et à la corruption.

Leurs actes et paroles visent à entraîner les gens dans la corruption et les actes de désobéissance et les amener à patauger dans la perversion à cause de l’absence de la foi chez elles ou sa faiblesse. Ce hadith authentique est un avertissement contre l’injustice et les différentes formes de corruption qui prévalent au sein des hommes et des femmes à la fois.

→ Les propos du Prophète صلى الله عليه وسلم : « leurs têtes… leurs têtes ressemblent à une bosse de chameau inclinée » signifient selon certains oulémas qu’elles augmentent le volume de leur chevelure grâce à l’usage d’éléments artificiels de sorte à la faire ressembler à la bosse du dromadaire. Le terme « bukht » désigne le chameau à double bosse composée de deux reliefs et un creux dont l’un se penche vers un côté et l’autre vers un autre. Ces femmes qui ont augmenté leur chevelure finissent par rendre leur tête semblable à la bosse du dromadaire.

→ Les propos du Prophète صلى الله عليه وسلم : « elles n’entreront pas au paradis et n’en sentiront (même) pas l’odeur » véhiculent une menace très grave, mais n’impliquent pas qu’elles sont des mécréantes à jeter éternellement en enfer car leur péché est comme les autres, pourvu qu’elles meurent musulmanes. Comme tous les autres pécheurs, elles sont menacées de séjourner en enfer à cause de leurs péchés. Leur sort dépendra en fin de compte de la volonté d’Allah. Il peut leur pardonner ou les châtier. Allah, le Puissant et Majestueux a dit à deux reprises dans la sourate des Femmes (traduction relative et approchée) : «Certes Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne quelque associé. A par cela, Il pardonne à qui Il veut. » (Sourate 4 verset 48)

Les pécheurs envoyés en enfer n’y séjourneront pas comme les mécréants, mais y effectueront un séjour temporaire selon la croyance de la communauté fidèle à la Sounnah et contrairement à l’opinion soutenue par les Kharidjites et les Mou3tazilites et d’autres partisans des innovations qui ont marché sur leurs traces.

Des ahadiths concordants et authentiques donc rapportés du Messager d’Allah indiquent qu’il intercédera en faveur des pécheurs de sa communauté et qu’Allah acceptera son intercession plusieurs fois et qu’à chaque fois Allah lui fixera un nombre de personnes à arracher à l’enfer grâce à son intervention.

Ceci est valable pour les autres messagers, pour des croyants et les anges. Car eux aussi intercéderont avec l’autorisation du Transcendant. Celui-ci leur autorisa à intercéder en faveur de ceux qui lui plairont parmi les adeptes du dogme de l’unicité divine donc musulmans envoyés en enfer à cause de leurs péchés. Après quoi restera en enfer un groupe de pécheurs qui ne profiteront pas des intercessions. Ceux-là seront tirés de l’enfer grâce à la miséricorde et la bienfaisance divine. De ce fait seuls les mécréants resteront éternellement en enfer. C’est à leur propos que le Puissant et Majestueux dit (traduction relative et approchée) : « L’enfer sera leur demeure : chaque fois que son feu s’affaiblit, Nous leur accroîtrons la flamme ardente » (Sourate 17 verset 97), et (traduction relative et approchée) : « Goûtez donc. Nous n’augmenterons pour vous que le châtiment » (Sourate 78 verset 30).

Il a dit encore à propos des mécréants idolâtres (traduction relative et approchée) : « ..ils ne pourront pas sortir du feu » (Sourate 2 verset 167), et (traduction relative et approchée) : « Si les mécréants possédaient tout ce qui est sur la terre et autant encore pour se racheter du châtiment du Jour de la Résurrection, on ne l’accepterait d’eux. Et pour eux il y aura un châtiment douloureux. Ils voudront sortir du feu, mais ils n’en sortiront point. Et ils auront un châtiment permanent » (Sourate 5 versets 36 et 37).

De nombreux autres versets abondent dans le même sens. Nous demandons à Allah de nous donner la paix et de nous éviter de tomber dans leur état.

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdi-llâh Ibn Bâz – الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Madjmou Fatawa wa maqalat Moutanawwia par Cheikh Ibn Baz 6/355

 

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

consequat. Lorem dolor. id, accumsan amet, leo facilisis eget nec tempus

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest