Actualités

Heure d’été ou d’hiver, ne plus changer d’heure serait bénéfique pour notre communauté

heure

Comme chaque année, nous devons changer nos habitudes deux fois, en été et en hiver. Le changement d’heure ne fait pourtant pas l’unanimité. A-t-il vraiment un intérêt pour la population ? Heure d’été ou heure d’hiver, la plupart des objets de notre quotidien réalisent le changement automatiquement, comme les ordinateurs, les téléphones ou encore les objets connectés. Une action qui ne sera peut-être plus d’actualité. En effet, il se pourrait que nous venions de vivre l’un de nos derniers changements d’heure. Quelles seraient les conséquences pour notre communauté ?

Le changement d’heure ne date pas d’hier

changement d'heure

En France, le changement d’heure a été instauré pour la première fois en 1917, en même temps que les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ainsi que l’Allemagne. En 1945, il a été abandonné, pour être reconduit en 1976. Son objectif était simple, limiter les dépenses énergétiques lors d’une période marquée par des grands chocs pétroliers.

A partir de 1998, le changement d’heure a été mis en place dans toute l’Europe afin de fluidifier les échanges, les communications et les transports. Il est établi de façon réglementaire dans tous les pays de l’union européenne, le dernier dimanche de mars (pour l’heure d’été) ainsi que le dernier dimanche d’octobre (pour l’heure d’hiver).

Quelles économies d’énergie ?

Selon l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) l’équivalent de la consommation d’une ville de 800 000 foyers est économisé en France. Mais ce gain risque de diminuer au fil des années, grâce aux innovations en matière d’éclairage comme les lampes LED.

Certaines études, réalisées au Canada ou encore en Belgique, mettent en avant des résultats différents. Les économies sur l’éclairage en hiver seraient annulées par l’utilisation accentuée de la climatisation en été, par exemple. Les potentiels gains énergétiques seraient donc difficiles à déterminer, et relativement limités.

Quels impacts sur notre santé ?

Dormir une heure en moins, se lever plus tôt, aujourd’hui il n’existe aucune étude significative à ce sujet. Certains émettent le fait que notre horloge interne est perturbée par le changement d’heure, au même titre que nous pourrions l’être lors d’un simple décalage horaire avec un pays voisin, par exemple.

L’impact sur notre santé serait bien réel. Puisque les journées sont plus longues en été, la luminosité tardive retarde la sécrétion de la mélatonine, qui est l’hormone du sommeil. Nous aurions ainsi plus de mal à dormir. Cela augmenterait la fréquence des troubles du sommeil et de l’attention, notamment chez les jeunes enfants et les personnes âgées.

D’un autre côté, les longues soirées d’été auraient un impact positif sur notre santé, et favorisent notamment les sorties, la pratique d’une activité physique aussi. Une plus longue exposition au soleil serait également bénéfique pour notre corps, lors de la synthèse de vitamine D. Des suppositions qui n’ont pas été vérifiées à l’heure actuelle.

C’est peut-être l’heure du changement ?

Aujourd’hui, nous sommes nombreux à nous interroger sur l’intérêt réel du changement d’heure. En février dernier, le Parlement Européen a pourtant voté une résolution visant à lancer une évaluation complète du système actuel. Selon les résultats de cette évaluation, une proposition pourrait être présentée en vue de la révision du système de changement d’heure.

Une consultation publique a été mise en place, chaque citoyen de l’union européenne est invité à y participer en donnant son avis. Ouverte jusqu’au 16 Août 2018, elle se compose d’une série de quelques questions.

L’impact positif pour notre communauté

Cette consultation publique représente une occasion idéale pour nous, musulmans et musulmanes, d’émettre nos avis. En effet, le fait d’arrêter les changements d’heure aurait de nombreux avantages pour nous.

  • Tout d’abord, la prière de la ‘Icha serait plus tôt. En été, la dernière prière obligatoire de la journée peut parfois atteindre une heure très tardive. Ce passage à l’heure d’été a pour conséquence de retarder cette dernière prière. Habituellement, la prière du Fajr est également relativement tôt. Il ne fait aucun doute que cela représente une obligation difficile à réaliser pour les enfants en âge de prier, ou encore les femmes enceintes, par exemple. Ne plus modifier l’heure permettrait d’avoir des heures moins difficiles pour prier.
  • Le cycle du sommeil ne sera pas modifié, notre corps et notre santé ne supporteraient aucune répercussion. Notre sommeil serait donc plus réparateur, aussi bien en été qu’en hiver. L’arrêt du changement d’heure permettrait de faciliter les adorations de notre communauté.
  • Le jeûne du mois béni de Ramadan aurait une durée journalière normale, comme dans la plupart des pays musulmans. En France, les longues journées de jeûne sont nombreuses, notamment en été. L’heure de la rupture du jeûne serait ainsi avancée. La prière du Tarawih durant le mois de Ramadan serait accessible à tous, même aux plus jeunes.

En conclusion

Cette consultation n’est que le début d’un possible et long changement. En effet, il va falloir du temps pour que le Parlement Européen et chaque pays réalisent et rendent cette modification effective.

A lire aussi : Avant de dormir, quelles sont les bonnes manières à observer en islam ?

Découvrez également : Coucher tôt Petit Muslim ? C’est bénéfique pour Maman aussi !

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

non adipiscing eleifend leo elit. in quis Donec Curabitur id

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest