Actualités

En France, l’instruction sera obligatoire dès 3 ans, à partir de la rentrée 2019

instruction

Après la récente annonce de la mise en place des 11 vaccins obligatoires, une nouvelle mesure forte a été présentée ce 27 Mars par le gouvernement français, l’instruction obligatoire à partir de l’âge de 3 ans. Ailleurs en Europe, seule la Hongrie a adopté cette mesure dès l’âge de 3 ans. L’âge légal d’instruction obligatoire étant de 5 ans au Royaume-Uni, et 6 ans dans la majorité des pays européens. Qu’est-ce que cela signifie pour les enfants et les parents ? Quelles sont les interrogations que nous pouvons nous poser ?

L’instruction obligatoire dès 3 ans

instruction

C’est en ouverture des Assises de l’école maternelle il y a tout juste quelques semaines, que le président français Emmanuel Macron a annoncé les détails de cette nouvelle mesure forte. Dès la rentrée 2019, l’instruction deviendra obligatoire pour les enfants dès l’âge de 3 ans.

La maternelle jusqu’ici considérée comme une option, ne le sera plus dans quelques mois. Cette décision d’abaisser de six à trois ans en France l’obligation d’instruction va avoir de nombreuses répercussions. Et cela au niveau du système éducatif mais aussi dans la vie de nombreuses familles.

Cette nouvelle mesure devra être validée par une loi. Actuellement en France, plus de 26 000 enfants de cet âge ne sont pas scolarisés, en effet plus de 97% des enfants de 3 ans sont scolarisés en métropole. En Corse, en Guyane et à Mayotte, les chiffres sont moindres.

Selon Boris Cyrulnik, neuropsychiatre chargé de préparer les Assises de la maternelle, les enfants d’aujourd’hui, qui entrent en maternelle, sont de nouveaux enfants. Ils se développent plus vite, il faut par conséquent adapter l’enseignement à ces changements.

Une surprise ? Oui et non !

Faisons un rapide retour dans le temps pour comprendre la base de l’instruction scolaire en France. En 1882, la loi Jules Ferry établissait l’instruction obligatoire dès l’âge de 6 ans jusqu’à 13 ans. Elle a ensuite été étendue à 14 ans en 1936, puis à 16 ans en 1959.

Cette nouvelle mesure ne figurait pas au programme du président français. Cependant, l’idée d’instruire les enfants plus tôt n’est pourtant pas nouvelle, et a été abordée de nombreuses fois.

Il y a quelques années, l’instauration de l’instruction obligatoire dès 3 ans était défendue par la ministre de l’éducation de François Hollande, Najat Vallaud-Belkacem. Elle proposait d’aller même plus loin, en étendant l’obligation de 3 à 18 ans, pour d’après eux, lutter contre le décrochage scolaire.

Durant la campagne présidentielle, cette mesure avait également été reprise par plusieurs candidats. C’est finalement le président actuel qui la mettra en place.

Cette nouvelle décision annonce le début d’une réforme dans le système éducatif français. Comprenant par exemple la mise en place des classes de CP dédoublées dans les zones défavorisées ou la réforme du bac.

Quels changements pour les parents ?

Comme nous le savons, en France, il existe deux possibilités pour scolariser son enfant. Il est possible de l’instruire dans un établissement scolaire public ou privé, ou de l’instruire à la maison, en faisant une déclaration au préalable.

En France, la plupart des parents scolarisent déjà leurs enfants dès 3 ans dans les écoles. Néanmoins, certaines libertés étaient possibles, comme la présence à temps partiel, mettre son enfant à l’école le matin puis le garder à la maison l’après-midi.

Désormais, la scolarisation à la carte n’est plus possible. Cette nouvelle obligation scolaire va entraîner des contraintes d’assiduités importantes pour les parents. A noter que pour les enfants nés à partir du mois d’avril 2018, pour être acceptés dans les établissements scolaires, ils devront effectuer les onze vaccins obligatoires.

Dans le second cas, si votre enfant est scolarisé à domicile, il faudra désormais se mettre au travail dès le plus jeune âge. Les notions à acquérir et le programme scolaire seront très certainement connus dans les mois à venir.

Une mesure discutable

On peut se demander si l’instruction obligatoire dans les écoles dès cet âge à un réel intérêt pour les enfants ? En effet, il est important de respecter leurs différents rythmes d’apprentissage. Il y a des enfants qui ont plus de facilités dans certains domaines. A contrario, d’autres enfants éprouveront des difficultés, dès lors quelles mesures seront prises ? L’option du redoublement sera-t-elle mise en place ?

Les questions foisonnement également pour les Muslimette qui font l’école à la maison. Comment est-il possible d’évaluer le niveau scolaire d’enfants de cet âge ? En sachant que la parole, par exemple, ne s’acquiert chez certains enfants que relativement tard ?

On peut surtout se demander si l’abaissement de l’âge d’instruction obligatoire n’est pas une première annonce pour limiter et restreindre l’instruction en famille, comme il en était question il y a quelques temps.

Autant d’interrogations qui trouveront des réponses si la loi est validée. En attendant, multiplions nos efforts pour éduquer nos enfants comme il se doit tout en transmettant nos valeurs religieuses et respectueuses.

Nous vous recommandons: (Témoignage) : “Comment l’état, sans raison, m’a enlevé mon fils”

A lire également: Les différents apprioris autour de l’IEF/ l’école à la maison

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

Partenaires

Pin It on Pinterest