Rappel

Les coeurs sont de deux sortes : blanc et noir

« Des épreuves et des tourments seront présentés aux cœurs, comme une natte de roseau entrelaçant le bâton par le bâton. N’importe quel cœur qui observe ces épreuves aura une marque noire en lui. Cependant, n’importe quel cœur qui les rejette aura une marque blanche mise en lui. Le résultat est que les cœurs seront de deux sortes : un blanc semblable à une pierre blanche, qui sera nuit par des épreuves aussi longtemps que les cieux et la terre supporterons, et l’autre sombre et rouillé comme un navire retourné incapable d’identifier le bon, ni rejeter le mal, mais plutôt étant absorbé par ses passions. » Rapporté par Muslim.

D’après Ibnou al Qayyim, les épreuves qui sont présentées aux cœurs et qui sont la cause de la faiblesse sont :

– les épreuves concernant le faux désir

– les épreuves concernant le doute

Ainsi, les épreuves concernant le faux désir causent l’intention et le désir d’être corrompu, tandis que les épreuves concernant le doute provoquent la corruption de la connaissance et de la croyance.

Les cœurs une fois exposés à de telles épreuves sont de deux sortes :

→ Un cœur une fois exposé à de telles épreuves les absorbe, comme une éponge qui imbibe l’eau vers le haut, laissant en elle une tache noire. Un tel cœur continuera à imbiber vers le haut les diverses épreuves qui lui sont présentées, jusqu’à ce qu’il devienne foncé et corrompu; c’est ce qui est signifié par « un navire retourné », ainsi quand ceci se produit, deux dangers s’emparent de lui et le plonge dans la destruction.

– Premièrement : confondre le bien avec le mal, ainsi ni il ne reconnaît le bien ni il ne rejette le mal. Cette maladie peut s’emparer de lui, à tel point qu’il croit le bon être le mal et le mal être le bon, la sunna être la bid’a et la bid’a être la sunna, le vrai être le faux et le faux être la vrai.:

– Deuxièmement : juger par ses caprices et ses passions, au-dessus et contre ce avec quoi le messager d’Allah est venu, étant asservi par ses caprices et désirs et étant mené par eux également.

→ Un cœur blanc dans lequel la lumière de l’i est éclatante et son éclat illuminé, ainsi quand des épreuves sont présentées à un tel cœur, elles sont rejetées et tournent loin de lui. Cela fera augmenter sa lumière, son illumination et la force.

Qu’Allah nous compte parmi les personnes au cœur blanc, et que le bouclier qui soit entre nos actions et nous soit fortifié par la crainte d’Allah autrement dit la peur de son châtiment !

Que ce rappel nous soit profitable.

Al Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya – الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Copié de darwa.com

Tiré de 3ilm Char3i

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

Partenaires

Pin It on Pinterest