Couple & Famille

Les droits des enfants sur leurs parents

Les enfants ont des droits sur leurs parents (les parents doivent remplir leurs devoirs concernant leurs enfants). Ils sont garant et responsable d’eux. Puis concernant les parents (en raison qu’ils ont eux-mêmes été enfants), ils ont des obligations en relation avec cela.

→ Une de ces deux obligations est :  la satisfaction des besoins physiques : tels que leur fournir le nécessaire de la vie quotidienne et les vêtements, et ce qui fait suite à cela. C’est obligatoire et il n’y a pas d’échappatoire à cela, avec le fait qu’il ait, en effet, plus de connaissance dans la religion, et en particulier avec l’espoir de gagner la récompense qui se trouve auprès d’Allah subhanahou wa ta’ala. En effet, vous ne saurez pas quelle est sa recherche, de la Face d’Allah, la récompense est pour cette personne, dans ce qu’il donne à sa femme ou à sa famille.

→ La seconde obligation est : l’obligation de l’enseignement religieux (de la religion de l’Islam). Elle repose sur les deux parents, c’est le fait d’enseigner à leurs enfants le Coran, les connaissances et l’écriture, et tout ce qui s’en suit. Les instruire sur les bonnes manières, les préserver de toutes tentations, les exhorter vers l’accomplissement de leurs obligations. Le serviteur éduque ses enfants par l’accomplissement de ces 2 points.

Et l’échec dans l’éducation (des enfants concernant la religion), les parents courent à la perte de leur enfant (à une perte évidente). Et les enfants, tous comme eux, ont des obligations envers leurs parents, comme la gentillesse, le fait d’honorer ses parents, et de réaliser que c’est une réelle obligation pour eux envers leurs parents.

De même que la part de responsabilités des parents est de les amener à savoir ce que signifie de faire preuve de bonté envers eux. Allah dit (traduction rapprochée) : « Ô vous qui croyez! Préservez-vous vous et vos familles du feu de l’Enfer! » Sourate 66, verset 6. Ceci est la mise en place des moyens qui les préservera du Feu, en les mettant en garde et en s’abstenant de toute négligence.

Celui qu’il pénalise n’aura pas à se reprocher, et si la récompense lui échappe (au parent), il le mérite dans le sens où il a fait preuve d’abandon dans ce qui lui était obligatoire (les obligations desquelles dépendent le résultat final). Donc l’honneur et la bonté de ses enfants lui échappent. Allah dit (traduction rapprochée) : « Quiconque fait une bonne œuvre, c’est pour son bien. Et quiconque fait le mal, il le fait à ses dépens. » Sourate 41 verset 46.

Cheikh Abu ‘Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa’di – الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي

« Noorul Basaa-ir Wal Albaab Fee Ahkaam Al Ibaadaat Wal Mu-aamalaat Wal Huqooq Wal Aadaab », pages 61-62.

Tiré du site « salafitalk.net »

Copié de oummi.forumsactifs.com

Source : 3ilm char3i

A propos de l'auteur

Oum Neyla Muslimette

3 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

  • Salam Aleikoum tres bonne article mais faut savoir que le premier droit de l’enfant sur c’est parents c’est le PRÉNOM on na le devoir de lui donner un bon prénom et le deuxieme droit c’est L’ALLAITEMENT bisou bisou

  • Salam Aleikoum tres bonne article mais faut savoir que le premier droit de l’enfant sur c’est parents c’est le PRÉNOM on na le devoir de lui donner un bon prénom et le deuxieme droit c’est L’ALLAITEMENT bisou bisou

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

luctus sem, Nullam Curabitur et, sed suscipit dolor leo

Pin It on Pinterest