Santé

Tout savoir sur les méthodes naturelles de contraception

contraception

Non chimiques et gratuites, les méthodes naturelles de contraception sont de plus en plus adoptées par les mamans au naturel. Une volonté de laisser son organisme tranquille, tout en attachant une grande importance au respect du rythme de notre corps, voilà leurs devises. Il existe plusieurs méthodes naturelles, simples et plus ou moins fiables. A la Rédac, nous vous proposons un petit détail de chacune d’entre elles.

La contraception naturelle existe

contraception

Normalement, une femme ne peut être enceinte que si son ovulation vient de se produire ou est imminente. Depuis cette découverte fondamentale, différentes méthodes naturelles de contraception ont pu se développer.

La courbe de température

Le principe de cette méthode consiste à repérer grâce aux variations de la température du corps la période de l’ovulation.

Habituellement, la température de notre corps s’élève légèrement au moment de l’ovulation: de 0,2 à 0,4 °C. Par exemple, on passe de 36,7 à 37,1 °C. Un ovocyte vit théoriquement 24 heures, dès lors les rapports qui ont lieu plus de trois jours après cette élévation de température ne peuvent normalement, pas entraîner de grossesse.

Avantages : Elle est naturelle et gratuite.

Inconvénients : Cette méthode peut être contraignante. En effet, la température doit être prise tous les matins à la même heure avant de se lever , selon la même méthode et avec le même thermomètre. Ceci durant plusieurs cycles d’affilés, afin de constater la régularité. Son taux de fiabilité est très aléatoire puisque plusieurs facteurs peuvent modifier la température de notre corps comme un simple rhume ou encore des changements dans notre mode de vie.

L’ovulation peut également avoir lieu à n’importe quel moment et les spermatozoïdes peuvent vivre jusqu’à 5 jours dans l’appareil génital d’une femme. Il se peut donc qu’un rapport précédent l’ovulation soit réussi après l’ovulation. Tous ces facteurs font que cette méthode est rarement utilisée seule.

La méthode Billings

Mise au point dans les années 70 par un couple de médecins australiens, cette méthode de contraception avait pour but d’être en accord avec les préceptes de la religion chrétienne. En quelques mots, la méthode Billings consiste à déterminer en fonction de l’aspect de la glaire cervicale (c’est-à-dire les sécrétions du col de l’utérus) la période de l’ovulation.

En effet, à l’approche de cette période elle se modifie, devient plus abondante et fluide. Elle provoque un écoulement vaginal, des pertes blanches filantes comme du blanc d’œuf.

Avantages : Elle se pratique facilement, sans accessoires ou effets secondaires.

Inconvénients : Cette méthode demande d’être à l’écoute de son corps. Aussi, une simple inflammation vaginale, ou une prise de traitement hormonal peut modifier la glaire cervicale, et sa consistance. Et donc, à terme fausser les paramètres.

La méthode sympto-thermique

Mise au point par un médecin autrichien, cette méthode combine à la fois la méthode Billings, avec la prise de température ainsi que l’auto-observation des modifications du col de l’utérus.

Au cours du cycle menstruel, le col évolue nettement. Il est placé bas dans le vagin, fermé, incliné et dur comme du cartilage en dehors des règles et de la période d’ovulation. Pendant la période de l’ovulation, il est placé plus haut et droit, il est ouvert, se ramollit et devient humide.

Une fois cette période passée, le col se referme et redevient sec. Il s’ouvre à nouveau juste avant les menstrues. Ces symptômes peuvent être ajoutés à d’autres signaux donnés par notre corps pour annoncer l’ovulation. Comme une douleur localisée sur un côté du bassin, une légère prise de poids ou encore une tension au niveau de la poitrine.

Avantages : Elle peut être très profitable pour les femmes qui ont du mal à relever les températures ou qui manquent de glaires.

Inconvénients : Cette méthode peut vite devenir complexe. Souvent, quelques mois de pratique sont nécessaires pour réussir à faire la différence entre un col fertile et un col non fertile. Dans certains cas, le col est placé haut d’une telle façon qu’on ne peut l’atteindre.

La méthode Ogino (ou du calendrier)

Mise au point dans les années 30, cette méthode tire son nom du médecin japonais qui l’a établie. Elle est basée sur l’observation de la longueur des cycles et le calcul. En effet, si une femme a un cycle régulier, selon cette méthode elle a toujours le même nombre de jours entre deux périodes de règles.

Dès lors, pour éviter toute fécondation, le couple doit éviter d’avoir des rapports durant les jours fertiles qui précédent et suivent la période de l’ovulation.

Avantages : Elle est simple, gratuite et accessible.

Inconvénients : Cette méthode ne convient pas aux femmes ayants des cycles irréguliers. L’ovulation, même chez les femmes dont le cycle est régulier peut se produire à n’importe quel moment. En effet, notre corps n’est pas dicté par des calculs. Sans compter le fait que divers facteurs peuvent perturber le cycle menstruel, et donc la période d’ovulation. Comme par exemple, une contrariété, un problème de santé ou encore un simple voyage.

La méthode MAMA

Popularisé par l’OMS, l’UNICEF ainsi que le FHI (Family Health International) à partir de 1995, la Méthode de l’Allaitement Maternel et de l’Aménorrhée, est appelée aussi la MAMA. Cette méthode est basée sur l’utilisation de l’infertilité liée à l’allaitement.

Elle ne peut avoir lieu que grâce à 3 conditions: allaiter exclusivement et à la demande, avec des tétées fréquentes de jour comme de nuit, et tant que le retour de couches n’a pas eu lieu.

Avantages : Elle est simple, son efficacité serait de 98 à 99 %.

Inconvénients : Il faut un allaitement exclusif et à la demande durant tout le temps de contraception souhaité.

Bon à savoir

Ces différentes méthodes n’ont aucun impact sur notre corps. Elles fonctionnent non seulement dans le cadre d’une contraception mais également pour les couples qui souhaitent connaitre les jours fertiles dans le cadre d’un désir de grossesse. Et certes, nous savons qu’il ne s’agit là que de causes, tout provient de Notre Créateur, Allah’aza wadjal. Il est également important de revenir aux paroles de nos savants concernant la contraception autorisée pour la femme musulmane.

Sur le même sujet, ne ratez pas : La pilule du lendemain, les risques et effets secondaires à connaitre.

A propos de l'auteur

Oum Bilal

3 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

  • salam aleykoum trop contraint pour moi.pour ma part je me suis fait poser une stérilet au cuivre pas d’effet secondaire et les règles sont naturel

  • Ce n’est pas évident de calculer tout ca … malheureusement je ne peux que me maintenir à la pilule bien que je souhaiterais l’arrêter le plus rapidement possible ….

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

sed diam neque. eleifend accumsan ipsum id

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest