Actualités

Les rohingyas, nous n’avons pas le droit de les oublier

rohingyas

Ne pas parler de nos frères et de nos sœurs rohingyas qui souffrent à l’autre bout du monde est inconcevable. Depuis plusieurs années maintenant, la communauté de rohingyas de l’Etat d’Arakan, souffre en silence. Aujourd’hui, nous avons choisi de partager cet article avec vous pour éveiller nos consciences et nos cœurs. Puisque notre communauté ne fait qu’un, ne les oublions pas dans nos dou’as.

Les rohingyas, notre communauté

rohingyas

Minorité ethnique et religieuse présente en Birmanie depuis plusieurs siècles, les rohingyas comptaient près de 1 million de membres en 2014, ils représentent plus de 5 % de la population du pays.

Pourtant, les autorités birmanes ne leurs accordent aucun droit, de ce fait ils sont privés de citoyenneté. Ils n’ont pas accès aux écoles, aux hôpitaux ainsi qu’au marché du travail. Ils représentent la plus grande population apatride au monde, et sont traités comme des étrangers dans leur propre pays.

En quelques semaines, des milliers de réfugiés rohingyas ont été contraint de quitter la Birmanie. Génocide, épuration ethnique, extermination, les mots ne manquent pas. Ils sont durs à l’image de ce qui se déroule en ce moment même à l’autre bout du monde.

Traqués par les membres de l’armée birmane qui pourchassent cette population, brûlent leurs maisons, pillent leurs récoltent, les rohingyas fuient leur terre. Ils sont persécutés également par les milices bouddhistes qui se livrent à une véritable épuration ethnique.

Des milliers, ils sont des milliers à marcher et à fuir leurs villages dévastés pour une exode forcée. Aujourd’hui, plus de 500 000 rohingyas, soit plus de la moitié de cette communauté, ont franchi la frontière du Bangladesh.

Pour rejoindre ce pays voisin, ils parcourent de longues kilomètres à pied. Ils traversent ainsi de multiples champs, sentiers de terre, et rizières au milieu des montagnes. La plupart d’entre eux tiennent des enfants à bout de bras, parfois nourrissons, ainsi que les maigres choses qu’ils ont pu prendre avec eux.

Au Bangladesh, ils sont accueillis dans des camps de réfugiés, mais souffrent de manque de nourriture, d’eau potable et de soins. Beaucoup de rohingyas se dirigent également en Thaïlande, en Indonésie ainsi qu’en Malaisie.

L’histoire du peuple rohingya

Nous sommes nombreuses à ne pas connaitre l’histoire du peuple rohingya. Comment l’Islam leur est-elle parvenue jusqu’à aujourd’hui ? Dans un de ses prêches du vendredi, notre honorable Cheikh Raslan, qu’Allah le préserve, nous explique l’histoire des musulmans en Birmanie.

“Les gens d’Arakan sont entrées dans l’islam durant l’ère du califat al Abbasi Haroun ar-Rashid par le biais des nomades arabes. L’islam s’y est propagé jusqu’à être devenu un État indépendant, 48 rois musulmans l’ont gouverné entre 1430 et 1784.

L’islam s’est propagé dans le reste de la Birmanie suffit comme trace merveilleuse de l’islam : les anciennes mosquées, les écoles de chariعa etc…

Ensuite est advenu l’occupation bouddhiste à Arakan en 1784, et le roi bouddhiste l’a annexé à la Birmanie, de crainte de la propagation de l’islam dans la région, il a pris et détruit les royaumes musulmans et a opprimé les musulmans, il a rempli les prisons de musulmans et il a tué des savants, prédicateurs et autres. Les bouddhistes n’ont cessé de voler leur bien depuis leur occupation pour leur terre.

En 1824, après la colonisation britannique de la Birmanie, elle a annexé (Arakan) à l’État indien britannique colonial.

En 1937, l’Angleterre a reconnu le gouvernement de la Birmanie.

En 1942, les musulmans ont été victime d’un massacre de la part des bouddhistes après avoir été approvisionné en armement par des colons britanniques. Plus de 100 000 musulmans en majorité femmes, viellards et enfants ont été massacré.

En 1947, lors d’une conférence organisée, l’Angleterre propose le droit de l’auto-détermination, indépendance donné à condition que chaque pays reprends son indépendance si il le souhaite, la Birmanie n’a pas respecté cela et les bouddhistes ont continué d’occuper Arakan contre le gré de ses habitants et les a massacré.

En 1962, depuis le coup d’état fascite militaire soutenu par le camps communiste fascite chinois, russe leur situation s’est dégradée.

En 2012, nouvelle tragédie des musulmans ont été sauvagement tués par des bouddhistes.

Une campagne de génocide a été lancé contre les musulmans.

Ces personnes châtiés (les rohingyas) sont comme les gens de Oukhdoud, car ils (les bouddhistes) les brûlent vivant.

La croyance de ces bouddhistes est fondée sur l’athéisme, Bouddah est leur divinité, ils croient qu’il est le fils d’Allah, ils renient la résurrection et le jour dernier, ils disent que l’homme quand il meurt son âme revient dans une nouvelle créature selon ses actes: une souris, ou un chien, ou un âne etc…, ils prient pour Bouddha.”

Ils ont besoin de nous

Nous ne citerons pas ici les nombreux rappels de bienveillance et d’entraide présents dans notre magnifique religion. A notre niveau, nous pensons parfois ne rien pouvoir faire face à cette tragédie. Il n’en est rien, nous pouvons leur accorder le meilleur, nos invocations, nos dou’as. Elles sont ce que nous avons de plus précieux, l’ultime issu auprès du Juste et du Tout Puissant. Aujourd’hui, multiplions les dou’as pour nos frères et nos sœurs rohingyas. Ne les oublions pas.

Source de la parole en arabe de Cheikh Raslan ici.

Nous vous recommandons également: L’Islam a anéanti le racisme et le nationalisme ainsi que Les Signes de la fin du monde en islam: quels sont-ils ?

A propos de l'auteur

Oum Bilal

2 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

quis, elementum Donec dictum fringilla porta. consectetur

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest