Santé

Plats préparés, que cachent vraiment les produits surgelés?

plats préparés

Le temps que nous consacrons à la préparation du repas a diminué de moitié en trente ans. Désormais, cuisiner peut s’apparenter à réchauffer simplement un aliment emballé sous vide, en conserve ou encore surgelé. Les plats préparés connaissent un succès fulgurant, plus de 7 français sur 10 déclarent en consommer régulièrement. Bien plus qu’une mode, des simples clients aux restaurateurs en utilisent chaque jour. Cette nouvelle tendance a de l’avenir, dans une époque où chaque minute compte. Une cuisine accessible à tous, une alternative facile et rapide pour le plus grand nombre. Les plats surgelés par exemple, ont changé le quotidien de beaucoup qui n’aiment pas cuisiner, ou qui n’en ont pas le temps. Durant de nombreuses années, la plupart d’entre nous étaient convaincus des bénéfices de ces produits. Il faudra attendre février 2013 pour qu’une affaire éclabousse ce marché florissant. Vous en avez sans doute entendu parlé, l’affaire des lasagnes préparées avec du cheval à la place du bœuf. Cela a permis de percer à jour certaines pratiques peu louables de l’industrie des plats préparés, et surtout de nous alerter sur les possibles effets sur notre santé. Quel impact les plats préparés ont-ils?

Plats préparés, enfin la vérité

plats préparés

En France, le marché du surgelé représente près de 10 milliards d’euros. Ils sont pratiques pour les consommateurs. Acheter, ouvrir une barquette ou un sachet, et faire réchauffer le tout. Une date de péremption souvent très éloignée, des produits étudiés pour plaire aux plus grands nombres. Des simples poêlés de légumes, aux plats mijotés, en passant par les plus grandes pâtisseries, il existe plusieurs milliers de références dans les rayons des grandes surfaces. Le marché du halal n’est pas en reste. De nombreuses grandes marques ont lancé leurs propres produits pour satisfaire les besoins grandissants de notre communauté.

Les raisons de cette réussite sont simples. Les consommateurs perçoivent les avantages qu’offrent ces produits au quotidien, gain de temps par exemple. Désormais, les plus grandes entreprises se concurrencent chaque mois pour sortir de nouveaux produits toujours plus étudiés. La technologie garantit une meilleure conservation des aliments, le rapport qualité-prix est imbattable, valorisant également la plus longue durée de vie des aliments avec des produits portionnables.

Ne nous voilons pas la face, cette nouvelle tendance est surtout une véritable aubaine pour les industriels. La congélation leur permet de faire des économies en achetant des aliments présents à l’autre bout du monde, en diminuant subtilement le poids des aliments ou encore en jouant avec les recettes. Nous repasserons donc pour les produits issus du commerce de proximité. Les quantités des aliments présents dans chaque plat préparé sont étudiés au gramme près, dès lors vous découvrirez rapidement que votre poêlé de légumes ne contient que très peu de champignons, mais plus de pommes de terre. Bien plus pratique pour les industriels, puisque cela revient moins cher. Mais ce n’est pas là l’impact le plus préjudiciable pour nous.

Qu’est-ce qui se cache derrière les étiquettes?

Le goût des plats préparés est suffisamment étudié pour plaire à la majorité de notre population. Nous poussant ainsi à en consommer régulièrement et parfois peu importe le moment de la journée. L’objectif de l’industrie alimentaire est clair, fidéliser la clientèle pour qu’elle achète régulièrement et toujours plus. Bien que certains industriels fassent des efforts, la plupart des plats préparés, ont une forte teneur en graisse saturée, en sucre, en sodium, et en substances chimiques. Ils contiennent ainsi moins de fibres que la dose recommandée.

Le succès de ces préparations réside également dans le fait qu’elles ont toujours le même goût jusqu’à la date de péremption. Ce que la plupart d’entre nous ignorent c’est qu’afin de préserver ce goût, les aliments ont été soumis à divers traitements chimiques. Ajoutant une grande quantité de conservateurs, de colorants et d’arômes aux préparations pour les maintenir dans un état bon et frais jusqu’à la date de péremption. L’industrie alimentaire ne nous informe pas de cela, peu importe l’effet de ces produits sur notre santé.

Les nombreux additifs qui entrent aussi dans leur composition sont certes autorisés, mais les scientifiques se soucient maintenant de l’effet “cocktail” et se posent des questions sur leurs associations.

La consommation régulière et habituelle de ces plats préparés peut avoir des répercussions négatives sur notre organisme. Des chercheurs ont révélé et souligné les dangers de consommer fréquemment des plats préparés. Cela peut engendrer des maladies comme le cholestérol, le diabète, l’hypertension, l’obésité et certains types de cancers.

Revenir au fait maison, la solution ?

Les grandes industries alimentaires se battent à coup de grandes campagnes publicitaires pour nous convaincre de consommer toujours davantage de produits préparés. Pour nous consommateur, la solution pour préserver notre santé semble plutôt de revenir à une cuisine plus saine et proche des fourneaux. Qu’en dites-vous les Muslimette?

A lire également: 5 conseils pour optimiser son temps en cuisine et mieux s’organiser et Organisation : comment planifier ses repas?

A propos de l'auteur

Oum Bilal

4 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

  • Salem 3aleykoum, pour ma part lorsqu’on a été habitué au fait maison depuis tout petit difficile d’apprécier les plats surgelés . En plus j’ai toujours trouvé qu’il y en avait pas assez dans les boîtes et sa a pas de goût . En plus c’est cher pour rien .
    Le mieux c’est d’acheter du pain avec de la garniture du fromage une boite de thon du saucisson et c’est bon Et sa reviens moin cher. Lol

  • Selem alaikum Rametullah Oum Bilal, jazak Allahu harian pour cette article.

    Oui, il faudrait peut a peut apprendre a cuisiner, cela ce fait surtout lorsque on commence a avoir des enfants.

    Car on ne peux plus manger n’importe comment.

    Encore une petite astuce que j’ai lu cette semaine, plus la liste est longue dans les ingrédients, plus en doit se poser des question sur ce que l’on mange vraiment.

    Petite idée recette 10 minutes

    Petite idée recette

    Dans un plat mettre

    Des cuisse de poulet badigoner avec berbe sel poivre pu moutarde.a cote couper des pommes de terre en deux, les badigoner egalement avec de l’huile quand aime des herbe, et des aubergine coupe en gros.

    40 minutes au four. Un vrai regale Elhamdulilah

  • C’est vrai qu’il vaut mieux parfois manger des choses très simples quand on a pas le temps. Au lieu de manger trop de cochonneries. Ou alors faire des grosses quantités quand on cuisine et manger les restes dans la semaine

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

venenatis accumsan venenatis, dolor ultricies elementum ut libero libero. eget

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest