Actualités

Du porc « halal » dans nos aliments !

porc dans le halal

Nous apprenons avec stupeur et effroi que du porc se serait introduit dans le rayon halal de certaines grandes chaines de distribution, au Royaume Uni et pas plus tard que la semaine dernière, en France. Effectivement, cela fait beaucoup, en l’espace d’un mois !

Chères Muslimette,

Il est légitime que nous soyons vigilantes sur la provenance des aliments que nous consommons, ainsi que la quantité de ce que nous ingurgitons, cela fait partie de notre belle religion. En effet, Allah a dit dans le sens approximatif de Sa Parole : « Mangez et buvez agréablement pour ce que vous avez avancé dans les jours passés ». [Sourate Al Haqqa-verset 24.] Et Il, Exalté soit-Il- a dit : « Et mangez et buvez ; et ne commettez pas d’excès, car Il (Allah) n’aime pas ceux qui commettent des excès. » [Sourate 7 – Verset 31]

 

Du porc dans le halal. Les excuses de la part d’Aldi et d’Elivia

Les fabricants concernés par cette polémique se sont excusés et ont tous deux, mentionné un défaut d’étiquetage au moment de l’impression du produit.

À commencer par Aldi, la plus grande chaine du hard discount qui s’est même proposée de dédommager les consommateurs de ces fameux ” beignets de boudin noir” contenant du porc et s’est dite très embarrassée par cette polémique auprès des musulmans anglais. Elle a donc assurée un remboursement complet à ses clients.

Quant à la chaine de produit « Elivia », elle s’est contentée, d’émettre de plates excuses et d’évoquer un problème d’étiquetage au moment de l’impression par l’un de ses salariés sur les tranches de bœufs certifiées halal ayant la mention « viande de porc origine Union Européenne » de la marque « Shems ». Elle a donc mis fin aux spéculations et s’est promise de renforcer le contrôle du processus d’étiquetage de ses produits halal.

porc dans le halal

La position du musulman face aux spéculations sur les viandes dites certifiées “halal”

Nous ne sommes pas là pour faire le procès de ces enseignes mais pour savoir comment nous, musulmans, nous devons agir face à ces dilemmes ?

Il est vrai que bien souvent, prises d’émotion, nous nous positionnons de manière catégorique, voire radicale, et nous boycottons ces labels ?

Mais qu’en est-il vraiment ?

Certes, il est tout à fait normal, que l’on s’interroge, et que nous perdions une certaine « confiance », et malheureusement, les bouchers de proximité ne sont pas plus épargnés par ces mêmes accusations. Souvenez-vous de l’affaire en 2014, du boucher en Suisse, qui pendant trois longues années a vendu du porc à ses clients musulmans, pensant qu’ils achetaient du veau halal.

À vrai dire, cela nous pousse à nous interroger sur la provenance des viandes et leurs contenus. C’est une question importante auquel les grands savants de l’islam nous ont répondu. Je vous laisse donc découvrir leurs paroles, à la lumière des textes sacrées et d’en apprendre davantage sur la consommation des bêtes, égorgées.

 

Manger la viande des gens du livre, et de ceux des athées qui se revendiquent de cette tradition

Venons-en maintenant à ce qui fait le cœur du débat : les abattages pratiqués en terre de mécréance, que le sacrificateur soit musulman, chrétien, juif ou mécréant.

Shaykh ‘Abd Al-‘Azîz Ibn Bâz a dit : « Concernant les viandes vendues dans les marchés des pays non-musulmans, si on sait que ce sont les sacrifices des Gens du Livre, elles sont licites aux musulmans, tant qu’on ignore qu’elles aient été sacrifiées d’une manière non légale, puisque le principe de base est qu’elles sont licites en raison du Texte coranique dont on ne peut s’écarter que pour une chose établie qui implique le caractère illicite. Mais s’il s’agit de viandes sacrifiées par les autres mécréants, elles sont illicites aux musulmans, et ils ne leur est pas permis d’en manger en raison des Textes et de l’unanimité des savants sur ce point, et la seule mention d’Allah au moment d’en manger n’est pas suffisante. »

Shaykh Al-‘Uthaymîn dit : On trouve aujourd’hui des Gens du Livre qui sont athées, et ne croient ni en ‘Issâ ni en Moussâ, mais tant qu’ils se réclament du judaïsme ou de la chrétienté, même s’ils sont polythéistes, leurs sacrifices sont licites.

La preuve en est la Parole d’Allah : « les sacrifices (litt : la nourriture) des Gens du Livre vous sont licites, et vos sacrifices leur sont licites » [Al-Mâ’idah, v.4]

Alors qu’Il dit dans la même sourate : « Ont mécru ceux qui disent : Allah est le troisième de trois » [Al-Mâ’idah, v.73]

Il les a déclarés mécréants alors qu’Il a permis la consommation de leurs sacrifices, car ils se réclament de cette religion […] la question n’est donc pas d’être croyant ou mécréant, mais de se réclamer des Gens du Livre, et celui qui se réclame des Gens du Livre, son sacrifice est licite, même s’il est irréligieux (Mulhid) dans sa religion. [Sharh Bulûgh Al-Marâm, Livre des aliments, cassette n°4] »

La pratique ou l’attachement à la religion n’est donc nullement considéré, mais on regarde uniquement l’affiliation au christianisme ou au judaïsme…

Les viandes dont la licéité est douteuse

Le cadre légal fixé, on peut désormais se pencher sur ce qui fait débat : le doute sur la licéité de la viande, et ce débat ne date pas de l’arrivée de la grande distribution : les querelles de bouchers sont légions, à toutes les époques les savants ont eu à répondre à ces questions, et le cas s’est, louange à Allah, également produit à l’époque du Prophète ﷺ. Ainsi, ‘Â’ishah (رضي الله عنها) rapporte que des gens dirent au Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : « Des gens nous apportent de la viande et nous ne savons pas s’ils ont mentionné le Nom d’Allah sur celle-ci [en l’égorgeant. »

Le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) dit : « Mentionnez, vous, le nom d’Allah et mangez. » [Al-Bukhârî (5507)]

Le Sacrifice licite doit posséder 4 conditions

Pour que le sacrifice soit licite, quatre conditions doivent être remplies :

La première :

L’aptitude de celui qui égorge (Ad-Dhabh), saigne (An-Nahr) ou blesse mortellement (Al-‘Aqr), qui doit être doué de raison, et doit vouloir sacrifier. Ainsi, le sacrifice du fou, de l’homme ivre et de l’enfant en-deçà de l’âge du discernement, n’est pas valide car on ne leur attribue pas d’acte délibéré ;

La deuxième :

L’instrument utilisé, qui doit être un instrument aiguisé pouvant trancher ou transpercer en raison de son tranchant et non de son poids, que cet instrument soit de fer, de pierre, de bois, ou autre, à l’exception de l’os et de l’ongle avec lesquels il n’est pas permis de sacrifier ;

La troisième :

Couper la trachée et l’œsophage, alors que couper les veines jugulaires n’est pas nécessaire mais recommandé ;

La quatrième :

La mention d’Allah au moment où la main va égorger, en disant : « Au Nom d’Allah », aucune autre formulation n’est permise, elle est obligatoire lorsqu’on s’en souvient, mais cette obligation disparaît en cas d’oubli, et c’est là l’avis de la majorité des savants.

Ce sont là les règles du sacrifice, et tout ce qui y est contraire est illicite et interdit à la consommation. » [Ce sont donc là les conditions à respecter pour que la consommation d’une bête soit licite, et toute autre condition est caduque, en raison de la parole du Prophète : « Tout condition qui ne figure pas dans le Livre d’Allah (le Coran et la Sunna) est caduque. »

Si les quatre conditions sont respectées, la consommation de la viande est licite, que le sacrifice soit réalisé par un musulman ou une personne des Gens du Livre (juif ou chrétien).

Pour en savoir plus, voir le dossier complet sur le halal http://www.3ilmchar3i.net/article-qui-t-a-trompe-au-sujet-de-ton-seigneurhalal-70324800.html

Qu’Allah nous donne la bonne compréhension de la religion et qu’Il accepte et agrée nos adorations.

Zayneb umm Adam

A propos de l'auteur

Umm Marwa

8 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

  • Bonjour,

    Du coup, si j’ai bien compris on peut manger de la viande des gens du livre? Ce qui voudrait dire qu’on peut manger de la viande casher? Ou peut être ai je mal compris. Merci pour votre éclaircissement

  • En france selon les régions on trouve des logos qui nous aide pas mal, genre Avs en régions parisienne nous permet d’avoir une total confiance … Moi je n’achète pas quand ya que “halal”

  • Salam 3aleykoum, Une raison de plus pour boycotter les produits orientaux et halal dans la grande distribution . Ils se moquent des musulmans et profitent de ce mois de jeûne pour commercialiser n’importe quoi. Il va falloir faire valoir notre droit sur cette terre, par la grâce d’Allah qui a mis à notre disposition , un pouvoir juridique pour faire valoir nos droit.
    Que Allah nous préserve de leur complot.
    Amine.

  • As saalamou ´alaykounna j’ai pas compris l’article. Ils vendent du porc halal ? J’ai lu l’article entier mais j’ai pas compris

    • Wa alaykoum salam wa rahmatoullah. En fait on a un problème avec l’application, l’article ne s’affiche pas en entier. On essaye de résoudre le problème bi idhnillah. En attendant vous pouvez le voir en entier sur le site directement à cette adresse https://www.muslimette-magazine.com/porc-dans-le-halal/ et ça permettra à certaines en même temps de découvrir notre site en dehors de l’application.

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

ut eget et, facilisis tristique luctus sem, venenatis

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest