École à la maison

Rentrée 2019 : l’obligation d’instruction passera de 6 à 3 ans

 

Découvrez et participez au concours Ummacademy de février : « l’âge obligatoire d’instruction à 3 ans ? »

On en parle depuis déjà presque un an, précisément depuis mars 2018. L’âge obligatoire d’instruction…

Rentrée 2019 : l’obligation d’instruction passera de 6 à 3 ans

Jusqu’à encore la rentrée passée, l’âge obligatoire d’instruction était de 6 ans depuis le vote de la loi Ferry en 1882.

L’enfant devant suivre une instruction jusqu’à ses 16 ans, depuis 1959. Mais depuis mars 2018, un réel changement s’opère, petit à petit, pour un âge d’instruction abaissé.

Un projet initial…

Le 27 mars 2018, Emmanuel Macron s’est prononcé sur le sujet : il décide d’abaisser l’âge de scolarité obligatoire à 3 ans. Pourquoi ? Pour que les parents prennent conscience de la valeur de l’école maternelle. Effectivement, à ce niveau ci, beaucoup de parents considèrent la maternelle plus comme un mode de garde que comme un lieu d’apprentissage réel. Mais à côté de ces foyers, d’autres ne scolarisent pas leurs enfants, l’âge obligatoire d’instruction n’étant pas encore atteint.

…puis une mesure votée

La mesure a été votée le mercredi 19 février au soir, très largement :

  • 108 votants
  • 106 suffrages exprimés
  • POUR : 95
  • CONTRE : 11

Un résultat on ne peut plus clair.

Pourquoi ? 

97% des enfants de 3 ans sont déjà scolarisés en maternelle, 26.000 non scolarisés. Alors pourquoi cette mesure ? L’article 2 abaisse l’âge de début de l’obligation d’instruction à 3 ans. Il consacre, d’une part, l’importance pédagogique de l’école maternelle dans le système éducatif français. Il renforce, d’autre part, le rôle décisif de l’enseignement pré-élémentaire dans la réduction des inégalités dès le plus jeune âge, et notamment la première d’entre elles, celle de l’inégalité face au langage.

Concrètement ?

Le projet de loi global reste encore en cours de discussion à l’Assemblée. Mais les députés ont approuvé cet article 2 qui fixe l’âge obligatoire d’instruction à 3 ans. Le texte doit encore être étudié au Sénat, puis revenir à l’Assemblée pour une lecture définitive, mais peu de chance que cette décision soit remise en question. Donc à la rentrée 2019, l’instruction sera obligatoire à partir de 3 ans. Nous parlons bien d’instruction, et non de scolarisation. L’instruction peut toujours être donnée au domicile, comme à l’école.

A l’école publique ?

Pour les parents scolarisant leurs enfants de 3 ans dans le public, s’ils ont déjà été en toute petite section, ils ne sentiront nullement le changement. Si c’est une première, le quotidien sera totalement différent : se réveiller tôt, maintenir un rythme, être assidu. Actuellement, cette assiduité n’est appliquée formellement qu’à partir du CP. Les absences doivent être justifiées et non répétitives. A la rentrée prochaine, ce sera à partir de la maternelle que le parent devra justifier l’absence de son enfant (certificat médical…). En cas d’absentéisme, des sanctions seront appliquées comme une amende.

A la maison ? 

L’école n’est pas obligatoire, mais l’instruction l’est. Cela reste inchangé pour les parents qui font déjà l’école à la maison : une déclaration devra être faite auprès de la mairie, et une auprès du DASDEN (Directeur Académique des Services Départementaux de l’Éducation Nationale). Le parent aura le choix de s’orienter vers l’IEF (Instruction En Famille : le parent fait ses propres cours, ou bien achète des manuels ou imprime des fiches par internet. Il n’y a pas de certificat de scolarité, pas droit à l’ARS) ou l’école à la maison, bien que ce dernier reste recommandé la première année (Inscription à un cours par correspondance, certificat de scolarité délivré, droit à l’ARS). Il existe quelques cours par correspondance dès le niveau maternelle. Mais à cet âge là, comment contrôler l’instruction ? Que contrôler ? Sachant que l’enfant apprend principalement avec son environnement, et surtout sous forme de jeu à cet âge ci !

Que ce soit dans le public, ou à domicile, de réels changements s’opèrent, même si le rythme est déjà mis en place. Comment les enfants de 3 ans vont-ils vivre ce nouveau quotidien ? Quels outils utiliseront les parents pour aider et encadrer au mieux ? L’enfant va t-il apprendre à cet âge si petit ? Et les classes surchargées ? Et le déroulement des inspections à domicile ?

De nombreuses questions se posent. L’année scolaire 2019/2020 pourra sûrement y répondre…

Quant à vous les Muslimette, que pensez-vous de cette mesure ? Pour ou contre l’abaissement de l’âge obligatoire d’instruction à 3 ans ?

Umm Nour, fondatrice des blogs Ummacademy, Apprends-Moi Ummi et Fiches Islam IEF. Mamans de 3 enfants instruits à domicile depuis 2013. Assistante maternelle formée à la pédagogie Montessori. Auteur de 4 ouvrages.

A propos de l'auteur

Ummacademy

Umm Nour, fondatrice des blogs Ummacademy, Apprends-Moi Ummi et Fiches Islam IEF. Mamans de 3 enfants instruits à domicile depuis 2013. Assistante maternelle formée à la pédagogie Montessori. Auteure de 4 ouvrages.

5 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

  • Assalamou alaykoum. Un parent désire faire l’IEF mais ne sait pas comment faire et comment/ où se procurer les cours ou les programme des enfants scolarisés. Pouvez-vous le conseiller?
    Merci d’avance de votre aide.

  • As selem 3Aleykoum

    perso je suis dans l’incompréhension car la très grande majorité de la population inscrit leurs enfants a l’école des la maternelle.

    cette loi vise qui ou quoi ? les raisons évoqué sont assez louche lorsqu’on voit le niveau des maternelles en milieux scolaire c’est plutôt le programmes qui aurais du être changer .

    Puisse Allah nous préservé de l’injustice et nous facilité ds l’éducation de nos trésors…

    • Wa‘alaykum as salãm wa rahmatu Llãhi wa barakãtuh ma sœur Umm Maymouna
      Amîn Ya Rabb
      Je suis tout à fait d’accord avec toi ma sœur
      Dans tous les cas, instruction en famille ou non, rien ne change

  • salam alaykoum akhawat moi je ne sais pas trop quoi penser de cette réforme. Je me demande si il y a un.risque qu on nous enleve nos enfants car on est muslim et qu on les inscrit pas à l école , c est déjà arriver à certaine soeur Allahoul moust3an. j’espère être déjà parti immigré avant les 3ans de mon bb. qu Allah nous facilite

    • Wa‘alaykum as salãm wa rahmatu Llãhi wa barakãtuh ma sœur Umm Maryam
      Hélas ceci est la crainte de beaucoup de sœurs. Il ne faut pas se mettre ces idées en tête. Si tu fais bien tes déclarations annuelles et si ton enfant reçoit une instruction, il n’y a aucune crainte à avoir, musulmane ou non d’ailleurs

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

leo quis, venenatis tempus non mattis id Praesent venenatis, fringilla

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest