Actualités Ramadan

Rompre le jeûne durant le mois de Ramadan : quelle est la sunna ?

Question : De quelle façon le musulman doit-il rompre le jeûne ?  En effet, de nombreuses personnes sont préoccupées par la nourriture au point de laisser passer l’heure de la prière du “Maghrib” (du coucher de soleil).

Ainsi, lorsqu’on les interroge à ce propos, ils nous disent : ” Pas de prière en présence de la nourriture “. Est-il permis d’étayer une telle parole avec cet argument, car le temps du “Maghrib” est court ? Que dois-je donc faire, maintenant ? Dois-je rompre le jeûne avec des dattes puis accomplir la prière et après continuer de manger ? Ou dois-je finir de manger puis accomplir la prière après ?

Réponse :

La Sunna consiste à s’empresser de rompre le jeûne lorsque l’on s’est assuré que le soleil a bien disparu et ce, d’après ce Hadith : “Les gens ne cesseront d’être dans le bien tant qu’ils se hâtent à rompre le jeûne (c.à.d. dès que le soleil se couche).”

Ainsi que cet autre Hadith : “Parmi les serviteurs qu’Allah aime le plus, celui qui hâte la rupture du jeûne.”

Quant à l’attitude la plus accomplie pour le jeûneur, elle consiste à ce qu’il rompe le jeûne avec des dattes puis à ce qu’il retarde la prise du repas jusqu’après la prière du “Maghrib” afin qu’il concilie la Sunna reposant sur l’empressement de rompre le jeûne et l’accomplissement de la prière du “Maghrib” au début de son heure appropriée, en congrégation, suivant ainsi les traces du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).

Pour ce qui est du Hadith : “Point de prière en présence d’un repas ni lorsque la personne retient ses besoins.

et du Hadith : “Quand le dîner est prêt au même moment de la prière de Al-`Ichâ’, alors commencez par le dîner

Cela signifie, que celui à qui on propose un repas ou qui s’apprête à manger, doit commencer par le repas avant de prier afin qu’il se présente à la prière, débarrassé de toute pensée envers la nourriture et ainsi, il effectuera sa prière en toute humilité et quiétude.

Cependant, il ne lui revient pas demander à être servi ou d’avancer le repas avant d’avoir accompli la prière, si cela risque de lui faire perdre l’occasion d’accomplir la prière, en début d’heure ou de râter la prière en commun (à la mosquée).

Qu’Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Comité permanent [des savants] de l’Ifta – اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

La Fatwa numéro (18372) – Source : alifta.net & tiré de 3ilm Char3i

 

A propos de l'auteur

Oum Neyla Muslimette

4 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

  • Salam,

    Petite rectification sur la salat sur le prophète qui est la suivante :
    bismillah rahman raheem allah ou ma sali wa salam wa barik aala saidina Mohamed salallah ou aalayhi wa salam wa aala alihi wa sahbihi.

    Pour ce qui est de salat tunnajina elle peut se lire 21, 41, 70, 100, 300 ou 1000 fois.
    Celui qui la récite pour la guérison contre le sihr/jinn, qu’il la récite bi idni ALLAH chaque jour 21 ou 41 fois, qu’il en fasse une rokya dans l’eau et boit 3 fois par jour, qu’il s’asperge tout le corps avec et asperge sa maison excepté les toilettes.

    Elle peut aussi être utiliser en tant que douaa après la prière, une, trois ou sept fois.

  • Salam,

    La salat sur sidna Mohammed (SAW) basique est : bismillah rahman raheem allah ou ma sali aala saidina Mohamed salallah ou aalayhi wa salam wa aala alihi wa sahbihi.

    Elle peut se faire à n’importe quel moment, bien qu’il soit recommandé de faire du dikr en général et récitation du Coran vers période du fajr et al Maghreb.

    Il y a aussi par exemple salat tunajjina ou on demande dedans à Allah Sabhanou de résoudre tous nos problèmes par l’intermédiaire de nos prières sur le prophète. Elle est considérée comme le meilleur remède aux maux de cette vie et la suivante.

    ALLAHUMMA SALLI ALA SAYYIDINA WA MAULANA MUHAMMADIW WA ALA AALI SAYYIDINA WAMAULANA MUHAMMADIN SALAATAN TUNAJJINABIHA MIN JAMI’IL AHWAALI WAL’AFAATI WATAQDILANA BIHA MIN JAMI’IL HAAJAATIWATU TAHIRUNA BIHA MIN JAMI’IS SAYYI AATI WATARFA’UNA BI HAA A’LAD DARAJAATI WATU BALLIGHUNA BIHA AQSAL GHAAYAATI MIN JAMI’ILKHAIRAATI FIL HAYAATI WABA’DAL MAMAATI

    “O Allah! Shower blessings on Muhammad, our Master, and his Family such blessings by means of which Thou may relieve us of all anxieties and calamities. Thou may satisfy all our needs. Thou ma clean us of all evils and thanks for which Thou may grant us high position and high RANK and status in Thy presence, and Thou may lead us to the utmost limit of our aspirations and capacity in whatever isbest in this world as well as in the world Hereafter”

    La traduction est : O Allah donne tes bénédictions sur saidina Mohammed et sur sa famille et par cela soulage nous de toutes nos angoisses et problèmes. Par cela satisfait tous nos besoins. Par cela lave nous du mal et des péchés et grâce à cela donne nous une haute position et un haut rang auprès de toi, et par cela (cette salat) conduit nous à l’extrême limite de nos aspirations et capacités dans ce qui est le meilleur dans cette vie et après la mort, c’est toi le tout-puissant.

  • As Salam wa aleykoum wa rahmatullâh wa bârakathu, qu’Allah agrée ce que vous faites et vous accorde le Paradis. Je voulais vous poser une question car ça fait longtemps que je cherche à avoir une réponse claire sur le fait de faire le prière sur le Prophète Mohammed ( aleyhi salât wa salam ) : comment? Quand?Les bienfaits? Merci d’avance Bâraka Allahu fikum♡♡♡

    • 40 bonnes raisons de prier sur le Prophète (SAW)

      1. Lorsque l’individu prie sur le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa
      salam-, il se soumet avant tout au commandement du Seigneur.
      2. Il s’inspire de son Seigneur bien que Sa Prière sur le Prophète -salla
      Allahou ‘alayhi wa salam- soit différente de la nôtre ; la Sienne
      consiste à lui faire les honneurs et les éloges et la nôtre consiste à prier
      et à invoquer en sa faveur.
      3. Il suit les traces des anges.
      4. Il obtient dix prières de la part d’Allah pour chaque prière qu’il
      prononce.
      5. Allah l’élève de dix degrés à chaque fois.
      6. Il lui sera inscrit dix récompenses.
      7. Il lui sera effacé dix péchés.
      8. S’il accompagne sa Prière à ses invocations, elles seront plus
      favorablement reçues par le Seigneur étant donné que cette fameuse
      Prière permet de les faire monter au ciel. Sans cela, ses invocations
      risquent de rester suspendues entre le ciel et la terre.
      9. C’est aussi un moyen d’obtenir l’intercession du Prophète -salla
      Allahou ‘alayhi wa salam-.
      10. C’est un moyen de se faire pardonner les péchés.
      11. C’est un moyen par lequel Allah soulage la détresse de Son serviteur.
      12. C’est un moyen de se rapprocher de Son Seigneur -salla Allahou
      ‘alayhi wa salam- le Jour de la Résurrection.
      13. La Prière sur le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- se substitue
      à l’aumône envers les personnes en difficulté.
      14. Elle lui permet de mener ses affaires à bien.
      http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/
      3
      15. Elle lui permet de recevoir les Prières d’Allah et celles des anges.1
      16. Elle lui permet de se purifier et de se mettre en valeur.
      17. Elle lui permet de se voir annoncer le Paradis avant sa mort.
      18. Elle lui permet de s’épargner les douloureux événements de la
      Résurrection.
      19. Elle lui permet de recevoir en réponse les Prières et les Salutations du
      Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam-.
      20. Elle lui permet de se rappeler les choses qu’il a oubliées.
      21. Elle lui permet d’embellir ou de purifier ses assemblées et de faire que
      celles-ci ne soient pas un sujet de regret le Jour de la Résurrection.
      22. Elle permet de repousser la pauvreté.
      23. Il s’épargne ainsi de prendre le nom d’avare que mérite toute personne
      se privant de prier sur le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- au
      moment où ce dernier est évoqué.
      24. Il ne sera pas concerné ainsi par l’invocation destinée contre tous ceux
      qui s’abstiennent de prier sur lui -salla Allahou ‘alayhi wa salam- à
      l’écoute de son nom.
      25. Elle lui permet de se maintenir sur le chemin du Paradis contrairement
      à celui qui ne prie pas sur lui -salla Allahou ‘alayhi wa salam-.
      26. Il s’épargne ainsi des assemblées impures dans lesquelles il n’est
      consacré aucun éloge ni aucune attention à Allah et à Son Messager.
      27. Elle permet de rendre parfait un discours au début duquel les louanges
      sont consacrées au Seigneur et les Prières consacrées au Prophète –
      salla Allahou ‘alayhi wa salam-.
      28. Elle lui permet d’acquérir une lumière durant la traversée du Pont jeté
      au-dessus de la Géhenne (le Sirât).
      29. Elle le préserve de la dureté du coeur (ou de l’abandon du Seigneur).
      30. Elle lui permet d’entretenir les éloges qu’Allah réserve à l’auteur
      d’une telle prière et qu’Il communique aux occupants de la terre et des
      cieux. En priant sur le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- en
      effet, le serviteur réclame au Très-Haut de lui réserver les éloges et les
      honneurs. Il méritait par conséquent de jouir relativement en retour de
      1 L’auteur de la recension de Jalâ el Afhâm, Sheïkh Mashhûr Hassan Salmân souligne ici qu’ibn el Qaïyam
      mentionne dans un autre ouvrage (el Wâbil e-Saïb), une raison supplémentaire de prier en l’honneur du Prophète
      (sur lui la paix). Cela permet en effet de sortir des ténèbres pour se rendre à la lumière (voir : Coran : Les coalisés ;
      43).
      http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/
      4
      ces éloges en sachant que la récompense est de même nature que les
      actes.
      31. Elle lui rapporte la bénédiction dans ses oeuvres, sa durée de vie, et ses
      différentes affaires. Comme il implore en effet la bénédiction en
      faveur du Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- et de sa famille, il
      méritait en retour d’être comblé de la même faveur en sachant que ses
      propres invocations en faveur du Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa
      salam- sont automatiquement exaucées et que la récompense est de
      même nature que les actes.
      32. Elle permet d’obtenir la Miséricorde divine qui peut prendre le sens de
      prière –selon une certaine tendance – bien que selon la meilleure
      tendance, la prière est un effet de la Miséricorde divine. Quoi qu’il en
      soit, dans les deux cas, il reçoit la cette Miséricorde.
      33. Elle lui permet d’entretenir et d’augmenter les sentiments qu’il
      éprouve vis-à-vis du Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam-, en
      sachant que l’amour du Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- est
      un acte de foi incontournable. Plus l’ « être » est bien-aimé, plus ses
      qualités et ses caractéristiques attirantes sont évoquées et présentes à
      l’esprit et plus les sentiments à son égard augmentent. Son souvenir à
      l’ardeur grandissante anime et envahit tout le coeur. Lorsque ce
      sentiment n’est pas entretenu, il perd de son intensité. La chose la plus
      attirante à la vue, c’est de contempler son bien-aimé et la chose la plus
      attirante au coeur, c’est de se remémorer ses qualités. ce sentiment
      intense se manifeste à travers les paroles en faisant incessamment ses
      éloges.
      34. Elle lui permet d’obtenir en retour l’amour du Prophète -salla Allahou
      ‘alayhi wa salam- de la même manière qu’elle permet d’entretenir
      l’amour du Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam-.
      35. Elle est un moyen de le guider sur le bon chemin et de vivifier son
      coeur. Plus il prie sur lui -salla Allahou ‘alayhi wa salam- en effet, plus
      son coeur se remplit d’amour de sorte qu’il n’éprouve plus aucune
      réticence vis-à-vis de ses commandements et de ses enseignements qui
      vont s’imprégner en lui comme l’encre s’imprègne sur une feuille. Ils
      sont toujours présents avec lui et l’orientent constamment sur le
      chemin du savoir et du bonheur. Sa clairvoyance et son savoir ainsi
      accrus le pousseront à prier sur lui -salla Allahou ‘alayhi wa salamdavantage.
      36. Toutes les fois qu’il prie sur le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa
      salam-, son nom lui est transmis par les anges ; cet honneur suffit à
      lui-même !
      http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/
      5
      37. Elle permet de lui raffermir le pas au moment de traverser le Sirât.
      38. Prier sur le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- est le moindre
      des droits que nous lui devons. C’est une façon de lui exprimer notre
      reconnaissance pour tous les bienfaits qu’Allah nous a procurés par
      son intermédiaire. Bien qu’il soit impossible de lui être pleinement
      reconnaissant, dans Son infinie Générosité, Allah se contente de peu
      de la part de Ses serviteurs.
      39. Cela implique d’évoquer le Seigneur et de Le remercier pour avoir
      envoyé un tel Prophète aux hommes. Cette prière implique notamment
      d’invoquer le Seigneur de récompenser Son Messager à sa juste
      valeur. Allah nous fait connaître à travers la Révélation Ses Noms et
      Attributs et Il nous guide sur le chemin qui mène à Son Agrément. Il
      nous fait connaître également quels agréments nous attendent une fois
      arrivés au bout de ce chemin et une fois parvenus à Sa rencontre.
      Ainsi, nous croyons à l’Existence de notre Seigneur, à Son Savoir, à
      son écoute, à Sa Puissance, à Sa Volonté, à Ses Attributs et à Sa
      Parole. Nous avons foi également aux enseignements du Prophète –
      salla Allahou ‘alayhi wa salam- qu’Il a envoyé et à qui nous vouons
      un amour parfait. Ce Prophète que nous aimons et à qui nous croyons
      nous a fait découvrir ces différents fondements de la foi. Prier sur lui
      constitue donc l’une des oeuvres les plus méritoires.
      40. La prière sur le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- est une
      forme d’invocation en sachant qu’il existe deux sortes d’invocations ;
      premièrement : le serviteur invoque en sa propre faveur et
      deuxièmement : il fait les éloges de l’Ami proche et du Bien-Aimé
      d’Allah. Ainsi, pour plaire à Dieu, il privilégie de prier sur Son
      Messager -salla Allahou ‘alayhi wa salam- au dépend de prier pour
      lui-même. Il préfère plaire à Allah et à Son Messager et se sacrifier
      que de chercher à résoudre ses propres affaires. En récompense à celui
      qui Le privilégie à Ses créatures et à ses propres besoins, Allah le
      privilégie à Ses autres créatures étant donné que la récompense est de
      même nature que les actes…

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

mi, felis Donec venenatis, Praesent eget Curabitur commodo suscipit ut amet, diam

Pin It on Pinterest