Santé

Une substance cancérigène détectée dans des biscuits pour bébés?

biscuits pour bébés

Chères Muslimette, il y a peu, nous avons découvert ensemble que l’administration de la vitamine Uvestérol D pouvait causer de graves maux aux enfants. Aujourd’hui, les produits pour nos petits sont, une nouvelle fois, mis en cause par un scandale, et pas des moindres. Une raison de plus pour être toujours vigilante sur les produits que nous consommons au quotidien, et la nourriture que nous mangeons. Une substance cancérigène a été récemment détectée dans des biscuits pour bébés. Des analyses ont été menées, démontrant l’implication de nombreuses grandes marques que nous connaissons toutes, comme Nestlé ou encore Picot. Vous doutiez encore des vertus du fait maison? Désormais, vous ne douterez plus!

Biscuits pour bébés, quelle substance nocive?

biscuits pour bébés

La fondation Changing Markets a réalisé une analyse indépendante menée sur 25 biscuits pour bébés commercialisés en France. Mi février, cette fondation a indiqué des résultats surprenants. Une substance cancérigène a été retrouvé dans certains de ces biscuits. La substance en question est l’acrylamide. Détectée pour la première fois dans des aliments en avril 2002, elle est classée comme cancérigène probable par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

D’après la définition donnée par l’Autorité européenne de sécurité alimentaire, cette substance chimique se forme naturellement lors de la cuisson de certains aliments riches en amidon. Notamment durant la friture, le rôtissage, la cuisson au four, ainsi que la transformation industrielle à plus de 120° C et à faible humidité des aliments. On retrouve l’acrylamide dans un grand nombre de produits courants tels que les frites, le pain, les chips de pomme de terre, les biscuits et le café par exemple.

Quels biscuits pour bébés sont concernés?

L’acrylamide a été notamment retrouvée, à un niveau supérieur aux normes européennes, dans des produits des marques Nestlé, Carrefour et Picot.

En première ligne de mire, les produits de la marque Nestlé les « P’tit Biscuit texture croquante et fondante » , avec une concentration de 226,1 microgrammes par kilo.

Or, la fondation Changing Markets, l’ONG environnementale WECF ainsi que le rassemblement de consommateurs SumOfUs nous indique dans un communiqué la valeur maximale recommandée. Au niveau européen, dans les biscuits destinés aux jeunes enfants, elle a été fixée à 200 microgrammes.

D’autres grandes marques ont également été épinglées par ces analyses. Les biscuits « Mes 1ers Biscuits Orange » de Picot, marque appartenant au groupe Lactalis, possède également une concentration proche du maximum toléré, 193,8 microgrammes.

La marque Carrefour n’est pas non plus en reste puisque les « biscuits junior aux pépites de chocolat » sont aussi proches de la valeur maximale recommandée avec une concentration de 192 microgrammes.

En comparaison, tous les autres produits analysés, y compris les autres biscuits produits par les trois marques concernées, sont bien en dessous de la concentration maximum recommandée, de 30 à environ 135,5 microgrammes.

Des justifications peu convaincantes

Suite à la publication de ces résultats, les représentants des grandes marques incriminées se sont exprimés.

La marque Picot, du célèbre groupe Lactalis, a évoqué le fait « «qu’il n’existe pas, en Europe, de limite légale faisant référence pour la conformité ou la non-conformité des produits». Le seuil de 200 microgrammes étant simplement indicatif. Les responsables ont rajouté: «Nous avons décidé de relancer des analyses sur nos produits pour confirmer ou non le résultat annoncé. Nous continuerons de toute façon à optimiser nos processus pour minimiser ce critère au maximum de ce qui est possible.»

La direction de Nestlé France, a fait part, quant à elle, de « sa grande surprise à la vue de ces résultats. » Déclarant ainsi, « Nous faisons effectuer des mesures régulières par des laboratoires indépendants et nous sommes très significativement en dessous des indicateurs européens ». Ils cherchent par ailleurs à comprendre comment les associations « en sont arrivées à ces résultats ».

Du côté de Carrefour, les explications sont quasiment les mêmes. Leurs « produits sont conformes à la réglementation européenne et en-dessous des seuils préconisés ». Néanmoins, par mesure de précaution, ce distributeur a retiré rapidement le produit concerné des rayons afin de procéder à des analyses complémentaires.

Et maintenant, quelles conséquences?

Il y a quelques mois, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), avait déjà rapporté dans une étude la présence de neuf polluants à des niveaux préoccupants dans l’alimentation des jeunes enfants, dont cette fameuse substance, l’acrylamide.

Un projet de réglementation sur cette substance est désormais en cours de discussion entre les États membres et la Commission européenne. Un vote doit avoir lieu très bientôt. Cela reste néanmoins insuffisant pour les organisations Changing Markets, SumOfus et Wecf.

En effet, d’après eux ce projet européen de réglementation « ne contient pas de limites contraignantes (…) et conserve des recommandations de teneurs trop élevées par rapport à ce qui peut être mis en œuvre par les industriels » Ils réclament « un nouveau protocole qui comprend des limites contraignantes en deçà des limites actuelles ». Affaire à suivre donc…

A lire également: Pourquoi l’Uvestérol D, un médicament pour enfants, a été suspendu du marché?

A propos de l'auteur

Oum Bilal

5 Commentaires

Clique ici pour ajouter ton commentaire

  • Alaycom salam nounou oui tu peut faire bassboussa sans miel tu met un peut de lait et tu lui donne a bebe oubien le meilleur est yahourtiere oukthy

  • Salem 3aleykoum,
    Y a t-il des recettes gâteaux fait maison pour bébé? À partir de 6 mois
    BarakhAllahoufikoum akhawates

  • Cela n’empêche pas la multinationale surpuissante à continuer à chercher le profit partout, au détriment des vies humaines. Même si c’est difficile tant la marque est partout, boycottons.

  • as Salam 3aleykoum Baraak Allah u feekom pour cet article très intéressant. Franchement je suis outrée de voir qu’on puisse mettre des substances cancérigènes même dans les biscuits pour bebe!!! Je partage l’info, qu’Allah vous récompense ❤

Muslimette sur votre mobile. Cliquez !

dictum et, libero ut sit suscipit massa odio efficitur. libero ipsum pulvinar

Tu veux lire l'arabe ?

Et dire enfin adieu à la phonètique ?

OUI, Je veux lire l'arabe

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest